La Danse du souffle

La Danse du souffle

2013.03_Qidance-Bund-web

La Danse du souffle

Depuis quelques années des ateliers de Qigong ont fait leur apparition un peu partout en France. Cet engouement pour les sagesses orientales censées remplacer l’ancien dualisme occidental pose la question des mythes d’Est en Ouest. Aussi cet Essai sur les pratiques contemporaines du qigong étudie comment une culture de rapports sociaux guide ou dirige cette constitution de l’expérience de soi en corps. La pratique du qigong, entre sciences traditionnelles et superstitions modernes, aspire ainsi à globaliser l’unité corps-souffle-esprit, et partant, à diffuser le Qi et à le transmettre. Une fois maîtrisée, Marceau Chenault nous invite à la revisiter en l’ouvrant à la créativité et à l’improvisation.

Marceau Chenault, originaire de Bou, petite ville de bord de Loire près d’Orléans, est arrivé à Shanghai en septembre 2009 avec un contrat de post-doctorant au Collège d’éducation physique de l’Université Normale de l’Est de la Chine. Après avoir rencontré de nombreux maîtres à travers la Chine durant toutes ces années, il donne actuellement des cours à l’Institut National du Qi Gong à Shanghaï.

18€ (+ 3,20€ frais de port)

Je vis à Shanghai depuis 9 ans maintenant, depuis que je suis arrivé ici juste après avoir soutenu ma thèse sur le Qi Gong. Ma thèse représentait déjà pour moi la conséquence d‘un engagement dans la pratique ; elle m’avait amené à me questionner sur cette pratique, sur ce qu’on y ressent et de quoi on parle quand on évoque ces énergies et ces phénomènes particuliers de la perception du corps, de son état d’esprit et de toutes ces choses qui composent le Qi Gong.

Je me suis lancé, j’ai fait le premier pas il y a 9 ans, en partant pour Shanghai. Je suis arrivé à l’Institut de recherche du Qi Gong, de l’université de médecine chinoise de Shanghai. Pour moi c’était évident d’aller voir de l’autre côté du miroir, de partir confronter ma pratique occidentale, ce qu’on voit quand on suit les cours d’un professeur dans une salle à proximité… et quand je suis arrivé en Chine, et que j’ai vu comment on y pratique le Qi Gong, je me suis rendu compte du caractère sauvage du Qi Gong, dans le sens où le Qi Gong se pratique encore partout et en même temps de manière moins formelle qu’on l’a formalisé en Occident.

Je me suis tellement nourri et baigné de cette manière spontanée, variée et multiforme d’aborder la pratique en Chine que dans cet essai j’invite d’abord mes lecteurs à vivre cette pratique avant tout, de la ressentir et d’aller au-delà des représentations qu’on peut en avoir, à prendre une distance sur la manière dont en Occident on la perçoit, et puis de découvrir comment en Chine on la vit. Ensuite, je tire de cette expérience, de cette connaissance, de quoi nous interroger sur comment aujourd’hui on perçoit notre rapport au corps, sur ces pratiques pleines de spiritualité asiatique et comment on se positionne par rapport à ça.

La Danse du souffle

Depuis quelques années des ateliers de Qigong ont fait leur apparition un peu partout en France. Cet engouement pour les sagesses orientales censées remplacer l’ancien dualisme occidental pose la question des mythes d’Est en Ouest. Aussi cet Essai sur les pratiques contemporaines du qigong étudie comment une culture de rapports sociaux guide ou dirige cette constitution de l’expérience de soi en corps. La pratique du qigong, entre sciences traditionnelles et superstitions modernes, aspire ainsi à globaliser l’unité corps-souffle-esprit, et partant, à diffuser le Qi et à le transmettre. Une fois maîtrisée, Marceau Chenault nous invite à la revisiter en l’ouvrant à la créativité et à l’improvisation.

Marceau Chenault, originaire de Bou, petite ville de bord de Loire près d’Orléans, est arrivé à Shanghai en septembre 2009 avec un contrat de post-doctorant au Collège d’éducation physique de l’Université Normale de l’Est de la Chine. Après avoir rencontré de nombreux maîtres à travers la Chine durant toutes ces années, il donne actuellement des cours à l’Institut National du Qi Gong à Shanghaï.

18€ (+ 3,20€ frais de port)

Vous souhaitez nous soutenir ?

Vous pouvez aider à la naissance de notre maison d’édition en apportant votre participation financière sur Ulule.
https://fr.ulule.com/carnetsdesel

Pré-commandez nos ouvrages en envoyant un chèque à l’ordre de l’association “Carnets de Sel” à l’adresse suivante :
31, rue du maréchal Leclerc – 45430 CHECY, France.
(prix du livre + frais de port).