Mots-clefs ‘Tokyo’

Tokyo Sanpo : promenades à Tokyo ** de Florent Chavouet (2009)

18.03
2009

cop. Picquier

Textes et illustrations de François Chavouet

Voici dessinée la ville de Tokyo, pas forcément belle mais pleine de surprises et d’incongruités pour un occidental. Quartier par quartier, cartes, passants, temples et habitations, objets du quotidien et commissariats, tout ce qui a attiré l’œil et le crayon de Florent Chavouet lors de ces quelques mois passés là-bas est croqué avec humour et précision, vagabondant grâce à une bicyclette, muni d’une chaise pliante et de ses crayons.

En voilà une idée qu’elle est bonne ! Mieux que le scrapbooking, quand on sait aussi bien dessiner, plus évident que n’importe quel récit de voyage, plus efficace qu’un guide, ce concept de dessins croqués sur le vif et légendés gagnerait à être généralisé pour toutes les autres destinations. Avis aux éditeurs !

Dans le même esprit, on pensera également au parcours initiatique des habitudes alimentaires japonaises du Gourmand solitaire de Taniguchi.

Vous pouvez feuilleter ce livre chez Picquier ou visiter le blog de l’auteur.

CHAVOUET, Florent. – Tokyo Sanpo : promenades à Tokyo. – Picquier, 2009. – 206 p. : ill. en coul. ; 196*270 mm. – ISBN 978-2-8097-0076-3 : 22 €.
Voir les 2 commentaires sur l’ancienne version du blog

Park life de Shuichi Yoshida

09.09
2007

cop. Picquier

Roman traduit du japonais (publié en 2002) par Gérard Siary et Mieko Nakajima-Siary (2007)

Park Life ! Oui, c’est bien un titre de Blur, mais aussi celui d’un petit roman japonais qui a été couronné par le prix Akutagawa en 2002. Il s’agit du parc de Hibiya à Tôkyô, où l’on s’assoit sur le banc préféré d’un employé de l’un des buildings environnants, qui chaque jour y vient déjeuner, se détendre, se vider l’esprit, comme « soulagé ». A la suite d’une bévue dans le métro, le jeune homme entre en contact avec une autre habituée du parc, qui aimerait bien aussi faire la connaissance de ce vieil homme qui s’exerce à faire voler un aérostat rouge…Même si, à travers ce court roman, ce genre de parc urbain est comparé à une sorte de parenthèse calme et oisive dans la vie trépidante des habitants de Tokyo, c’est plutôt l’immense solitude de chacun de ces milliers de citadins qui m’a touchée, aucun d’entre eux n’osant franchir l’interdit, le tabou, celui d’adresser la parole à un inconnu, comme le prouve le passage dans le métro, si ce n’est au cours de cette histoire, vécue alors comme une exception à la règle, comme un brin de folie. Mais n’est-ce pas vers quoi nous nous acheminons ? 

YOSHIDA, Schuichi. – Park life / trad. du japonais par Gérard Siary et Mieko Nakajima-Siary. – Picquier, 2007. – 95 p.. – ISBN : 978-2-87730-962-2 : 12,50 €.