Mots-clefs ‘Lewis Trondheim’

Bande dessinée : apprendre et comprendre de L. Trondheim et S. Garcia

15.11
2013
cop. Delcourt

cop. Delcourt

Comme son titre l’indique, c’est l’histoire des deux dessinateurs en train de nous expliquer en quoi consistent les principaux ressorts d’une bande dessinée :

le scénario, l’ambiance narrative, la présentation traditionnelle d’une planche, la taille d’une case, ses bords, sa vue, les cartouches, les dessins bien entendu, les bulles ou phylactères, le lettrage, les images iconiques, les onomatopées, les métaphores visuelles, l’infranarratif, les décors, les couleurs, la diégèse entre les cases ou dans une même case, les transitions et bien sûr les spécificités de la bande dessinée.

« Il faut comprendre que l’auteur de bandes dessinées est à la fois scénariste, dessinateur, dialoguiste, cadreur, éclairagiste, maquilleur, costumier, monteur, acteur et décorateur. »

Ils achèvent tout naturellement leur enseignement par une bibliographie.

 

A propos de spécificités, je comprends que la multilinéarité en fasse partie, mais pas l’ambivalence possible des images, que l’on peut retrouver dans le procédé audiovisuel. Un enseignement un peu décousu dans la trame, mais pour les besoins du récit… Pardonné ! On y glane quelques petites choses sur le langage du 9e art, quand on n’est pas un lecteur averti. Pour les néophytes et les dessinateurs en herbe.

Omni-visibilis ** de Matthieu Bonhomme et Lewis Trondheim (2010)

04.10
2010

Un matin, Hervé, un trentenaire moustachu tout ce qu’il y a de plus ordinaire, s’aperçoit avec stupeur que toutes les personnes qui le rencontrent le connaissent de vue et savent précisément tout ce qu’il a fait depuis son réveil. Effectivement, le monde entier voit, entend et sent tout ce qu’il vit. Ce qu’il trouve bien gênant, avant que ses amis ne lui soufflent tout le profit qu’il peut en tirer.

Un humour désopilant pour une aventure pleine de rebondissements à partir d’une idée originale : que ferait-on si tout le monde voyait, comme Big Brother, tout ce que l’on faisait ? On peut hélas devenir l’instrument des autres, de leur ambition, de leurs obsessions, des intérêts gouvernementaux,… Cette histoire et ce personnage moustachu, lequel ressemble à un dessinateur de BD, évoquent l’humour délirant de Fluide Glacial, et n’hésitent pas à aborder la question triviale des WC…

Lire aussi une excellent chronique sur BoDoï.

BONHOMME, Matthieu, TRONDHEIM, Lewis. – Omni-visibilis. – Dupuis, 2010. – 158 p. : ill. ; 25 cm. – 978-2-8001-4822-9.