Dix heures et demi du soir en été de Marguerite Duras

14.08
2020

IMG_20200721_205732Rodrigo Maestra a tué sa jeune épouse âgée de dix-neuf ans et son amant, Toni Perez. Dans le café, Maria boit une manzanilla quand elle apprend cette nouvelle qui s’est répandue dans toute la ville, comme les policiers. Elle rejoint avec sa fille Judith, âgée de quatre ans, son mari et une amie à l’hôtel, et les découvre les mains se tenant l’une l’autre, le long de leurs corps rapprochés. Le soir, elle boit encore, les sachant guetter l’occasion de se rejoindre pour faire l’amour. D’une fenêtre elle aperçoit en même temps que le couple enlacé, annonçant la fin de son amour, Rodrigo Maestra caché sur le toit. Prenant sa voiture, elle l’appelle et, entre deux rondes de policiers, le fait sortir de la ville…

La fin d’une histoire d’amour, d’un couple, le début d’une autre, une relation triangulaire dans la transition de couple, la chaleur écrasante, le soleil, l’alcoolisme, le voyage cette fois en Espagne : Duras, Duras, Duras encore… avec une pointe d’amour passionnel et de meurtre.

 

 

Dix heures et demi du soir en été
Marguerite Duras
1ère édition : Gallimard, 1960
150 p.

Le marin de Gibraltar de Marguerite Duras

10.08
2020

1947. Jacqueline et lui visitent cet été-là Milan, Gênes, Pisé. Alors qu’il veut à tout prix partir à Florence ce jour-là, il se retrouve à côté d’un ouvrier au volant d’une camionnette, qui lui fait ouvrir les yeux sur son métier de bureaucrate et sur sa compagne, lesquels l’ennuient profondément. À Florence il décide de tout quitter et l’annonce à Jacqueline à Rocca, une bourgade en bord de mer, au moment où il aperçoit la riche propriétaire d’un yacht dont tout le monde parle. Il boit plus que de coutume, va au bal avec elle. Il part sur son yacht et, alors qu’elle recherche depuis des années son amant, un bad boy assassin, ils s’aperçoivent qu’ils s’aiment…

On retrouve les thématiques chères à Marguerite Duras : l’amour, l’amour malgré la différence de classe sociale, le voyage, et notamment en Italie, l’ivresse, le désoeuvrement. Si la première partie évoquant la rupture paraît bien longue et s’éterniser dans la torpeur léthargique de l’été, celle de la rencontre avec Anna puis la quête sans plus de vrai but dans la dernière partie semblent finalement filer aussi vite que le cognac et le whisky, qu’ils boivent durant tout le roman. Un roman durassien, tout à fait puissant dans ses non-dits, ses relations amoureuses sans carcan de bienséance, ses invitations au voyage sans but.

Le marin de Gibraltar
De Marguerite Duras
1ère édition Gallimard, 1950

Plus de photos dans mes carnets_de_lectures sur Instagram.com

 

Knock out ! de Reinhard Kleist

09.08
2020

 

IMG_20200723_103747Roué de coups par un groupe homophobe, Emile Griffith est accueilli à son réveil par un étrange boxeur, à qui il raconte son parcours professionnel : commis puis modiste dans une entreprise de chapeaux, puis repéré par son patron boxeur, devenant alors champion sur le ring. Mais un jour, les injures homophobes de son adversaire le poussent à frapper trop fort et il le tue…

Un biopic très réussi sur ce champion du monde de boxe, se battant moins sur le ring que dans une société à la fois raciste et homophobe. Dans une postface, l’ethnologue Tatjana Eggeling précise la biographie d’Emile Griffith avant d’aborder celles d’autres boxeuses lesbiennes et boxeurs gays. À lire.

Knock out ! de Reinhard Kleist
Casterman, 2020 (écritures)

Trad. de l’allemand par Paul De rouet
146 p. : ill. n. b. ; 17*24cm.
EAN 9782203211520 : 18,95€

Le vieil homme et son chat boivent du petit lait de Nekomaki

17.07
2020

IMG_20200709_132343Sur une petite île désertée par la jeunesse et les commerces subsiste une communauté de vieux villageois adorant la compagnie des chats. Daikichi, veuf et instituteur à la retraite, y vit avec son chat Tama, âgé de dix ans. L’arrivée de la jeune Michiko au café de l’île, pour aider en cuisine son oncle et sa tante, va bouleverser les habitudes des vieux insulaires, qui vont se replonger dans le passé grâce à sa cuisine, et le cœur des jeunes docteur et facteur…

Ce quatrième tome autour du duo du vieux Japonais et de son chat s’attarde sur le côté négatif de la vie insulaire comme le départ des derniers commerces, la lourdeur des déplacements maritimes pour s’approvisionner, rendre visite au vétérinaire. Mais il rebondit sur l’irruption ponctuelle de la jeunesse pour passer des vacances chez les grands-parents ou pour épauler sa famille. Les plaisirs de la vie comme la préparation de recettes traditionnelles ne sont pas en reste, ni les chats les derniers à attendre l’arrivée du poisson ! Quant au dessin, rond et coloré, il est tout simplement trop cute : en un mot, un manga très kawaii !

Date de sortie : 1er juillet 2020

IMG_20200711_212502IMG_20200709_132546 IMG_20200711_212431 IMG_20200711_212443 IMG_20200711_212452

L’amour de Marguerite Duras

12.07
2020

IMG_20200711_213216La plage, la mer, un homme aux yeux clairs, un autre homme qui marche et une femme assise aux yeux fermés. Au loin une prison, une ville, S. Thala, des incendies se déclarent. Le triangle se rejoint, se sépare chaque jour : partagent-ils un passé ?

Un lieu, trois personnages décrits sommairement, peu de dialogues, pas d’actions ou si peu. Le récit est cinématographique : il rend visible des plans, audibles les échanges, mais ne permet aucune focalisation sur l’état psychologique des personnages. On pourrait presque croire à une suite du Ravissement de Lol V. Stein, un autre cercle fermé de trois personnes et une autre histoire énigmatique. Un roman très représentatif de la « nouvelle vague », certes intéressant mais pas captivant du coup, voire décevant compte tenu du titre.

 

 

IMG_20200711_213227 IMG_20200711_213236 IMG_20200711_213245

No war : tome 4 d’Anthony Pastor

09.07
2020

IMG_20200709_110913Sur Saarok, l’île sanctuaire des Kiviks, la situation continue à s’envenimer. Run et Jo, forcés par les pierres magiques à rester ensemble, se réfugient dans la grotte aux esprits, et y apprennent la vérité sur la mort de Luka, le grand frère de Run…

Les aventures des différents adolescents embarqués de près dans le conflit se poursuivent. Le plaisir à leur lecture s’émousse… La faute au délai entre les tomes, à l’effet de surprise tombé.

Carnet du Pérou de Fabcaro

26.06
2020

IMG_20200621_150210

Alors, y est-il ou n’y est-il pas allé au Pérou ? Voici un carnet de voyage bien original puisque Fabcaro se met lui-même en scène en train d’écrire son carnet de voyage, rentré du Pérou, avec son entourage qui s’étonne de le voir en train de décrire un voyage qu’il n’a pas fait !

Toujours drôle, moins cependant que dans Zaï zaï zaï zaï, Formica et Et si l’amour c’était aimer ? qui restent ses incontournables.