Zumbi de Jean-Paul Delfino

07.09
2009

Zumbi

Tout bascule lors d’une belle matinée de printemps, quand Semba voit arriver des hommes armés de bâtons de fer et d’acier crachant le tonnerre et la mort. Capturé avec les siens, du moins avec ceux valides, les autres, bébés et vieillards étant assassinés, il part pour un long périple qui le mènera d’Angola au Brésil pour y être vendu comme esclave. Chose incroyable, alors que les nègres sont à l’époque moins considérés que des bêtes, Dona Josefina, sa jeune maîtresse cultivée, découvre et son attirance pour lui et sa conversation. Dès lors, il est partagé entre son désir de cette belle blanche et son rêve de recouvrer la liberté et de rejoindre un jour dans la jungle le plus grand quilombo, habité par des milliers de Nègres évadés, avec pour chef le redoutable Zumbi…

« Ceux qui ne voulaient pas obéir recevaient instantanément trois coups de fouet. Le premier les laissait pantois. Le deuxième leur arrachait un hurlement de douleur. Au troisième, ils devenaient doux et soumis, et le sentiment de leur propre soumission leur emplissait les yeux de larmes muettes. » (p. 51)


Avec Corcovado**** (2005), Dans l’ombre du Condor*** (2006), Samba triste*** (2007), publiés chez Métailié, Jean-Paul Delfino nous avait régalé d’une trilogie sur le Brésil couvrant tout le 20e siècle. Nul doute que l’un des personnages principal de cette trilogie, Zumbi, l’ait été inspiré et lui ai donné envie de nous faire découvrir son ancêtre. Au fil de sa destinée, il nous fait ainsi le récit des innombrables exactions commises au 17e siècle par les Portugais qui, non contents d’avoir dérobé les terres des Indiens, avaient fait venir par milliers à bord de leurs négriers, des Africains pour les réduire en esclavage et les traiter bien pire que leurs bêtes. Avec l’injustice sociale et le racisme, on y retrouve d’autres thèmes chers à l’auteur, comme la liberté, l’amitié, le sexe, l’amour et le plaisir de la bonne chère. Gardant toujours l’intérêt de son lecteur éveillé à la clôture de ses chapitres, cet habile conteur nous plonge très vite dans cette nouvelle histoire d’amours et de haines au Brésil fondée sur une  documentation solide. Ne boudez pas votre plaisir et faites le plein d’émotions en ouvrant ce beau roman d’aventures.

Du même auteur :

Chair de lune ** (2001)

- Corcovado *** (2005)

Dans l’ombre du Condor *** (suite de Corcovado – 2006)

Samba triste *** (fin de la trilogie – 2007)

Nous avons aussi fait sa connaissance ici.

DELFINO, Jean-Paul. – Zumbi. – Paris : Buchet/Chastel, 2009. – 471 p. : couv. ill. en coul.. – ISBN 978-2-283-02397-6 : 23,50 €.

Partagez

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire