Young de Ducoudray & Vaccaro

18.12
2013
cop. Futuropolis

cop. Futuropolis

Young, c’est Young Pérez, de son vrai nom Victor Younki, né en 1911 à Tunis dans une famille modeste de la communauté juive. Suivant les traces de son frère dans le milieu de la boxe, il devient à Paris champion de France des poids mouches en battant Valentin Angelmann, puis celui de champion du monde, le plus jeune jamais connu, en se mesurant à Frankie Genaro dans la même catégorie. Accueilli en véritable héros à son retour à Tunis, ayant une idylle avec l’actrice française Mireille Balin, il ne va hélas pas savourer très longtemps sa victoire : arrêté et déporté à Auschwitz, il survit en divertissant le commandant du camp sur un ring…

Aurélien Ducoudray s’est attaqué à l’horrible destinée du boxeur Victor Young Pérez de manière non pas linéaire, mais en mettant intelligemment l’accent sur ses derniers mois passés dans le camp d’Auschwitz, en contrepoint d’une enfance à Tunis déjà marquée par l’antisémitisme puis de son ascension vers une gloire éclatante. Cette tragédie, où Young Pérez apparaît comme un homme d’une grande générosité, est admirablement servie par le coup de crayon charbonneux au modelé croisé d’Eddy Vaccaro. Un biopic très réussi pour un destin qui fait le buzz à l’image tant cinématographique qu’iconographique.

 

Partagez

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire