Vlad Tepes comte Dracula de Jep Gouzy

09.09
2005

ou Trois cavaliers de l’Apocalypse

Fantastique contemporain

Rien de tel qu’un hôpital pour vous rappeler qu’un jour la mort vous fauchera, vous aussi. C’est dans le huis clos d’une chambre d’un petit hôpital régional que vont se rencontrer trois personnages touchés chacun à leur façon par la solitude : David, à qui pourtant la vie réussit, la trouve bien monotone, et aspire à un étrange retour à ses racines ; Laura, sa cousine et son infirmière, qui l’a toujours connu de loin comme l’Ambassadeur, est comme en attente ; Vlad, le dernier descendant du comte Dracula, a depuis longtemps pris conscience de sa solitude dans ce monde de mortels où il apparaît et disparaît à volonté… Ne serait-il que le produit de l’imagination de David ? Loin de tout appareillage gothique, le portrait de ce vampire fait presque pitié : condamné à boire le sang dans les bouteilles des hôpitaux, ce nabot esthète et cultivé rôde seul pour l’éternité.

Cet auteur catalan a en effet voulu comparer la terrible solitude à laquelle peut être confronté cet être immortel avec celle, commune, de tout humain. Il donne naissance ainsi à un petit roman sans aucune prétention, au fantastique contemporain, teinté de mélancolie et d’humour noir. Il y manque pourtant un trait, un style qui lui aurait permis de rejoindre mes autres romans.

GOUZY, Jep. – Vlad Tepes comte Dracula ou Trois cavaliers de l’Apocalypse / trad. du catalan par Renée Sallaberry. – Gardonne : Éd. Fédérop, 2004. – 221 p. : couv. ill. en coul. ; 20 cm. – ISBN 2-85792-157-8 (br.) : 18 €.
Partagez

Tags: , ,

Laisser un commentaire