Mots-clefs ‘Van Gogh’

Van Gogh : maître de la couleur

26.09
2012

 

cop. Larousse

 

Tourmenté, Van Gogh le sera jusqu’à la fin de ses jours, et fera transparaître de plus en plus ses angoisses dans ses toiles, jusque dans le choix de ses couleurs enfiévrées et de ses tracés sinueux.

 

Après avoir retracé en une vingtaine de pages le parcours biographique de l’artiste, cette nouvelle collection “Albums” chez Larousse propose en vis-à-vis l’analyse synthétique de 45 reproductions en pleine page, dans l’ordre chronologique.

Un excellent documentaire, même si l’on peut regretter n’avoir ici qu’une pâle idée des couleurs et des épaisseurs de couches des toiles reproduites.

 

Dans la même collection, Monet : orfèvre de la lumière.

 

DENIZEAU, Gérard. – Van Gogh : maître de la couleur. – Larousse, 2012. – 123 p. : ill. en coul. ; 18*24 cm. – (Albums). – EAN13 9782035876201 : 12,90 €.

Edvard Munch : l’oeil moderne : l’exposition

18.11
2011

Rien de tel que de télécharger l’excellent dossier pédagogique pour préparer sa visite à une exposition, en le lisant dans le train à l’aller, puis de feuilleter au retour le catalogue d’exposition, pour y retrouver les oeuvres qu’on y a admirées.

Les deux se complètent à merveille. Car si le premier permet de préparer et d’éduquer notre oeil, le second joue plus ou moins le rôle d’album souvenir, s’attardant sur l’explication de certaines toiles ou photographies de Munch. Hélas la reproduction de tableaux dans un livre reste toujours aussi décevante : il y manque le rendu des couleurs, le format et la texture des tableaux, d’où l’intérêt d’aller à la rencontre de l’oeuvre originale, et à l’exposition Edvard Munch, l’oeil moderne, présentée à Beaubourg jusqu’au 9 janvier. Vous y découvrirez non pas Le Cri, l’oeuvre emblématique datant des débuts de Munch (1893), mais « comment sa production des années 1900 à 1940 s’est nourrie du développement de la photographie et du cinématographe, de ses expériences dans le domaine théâtral, ainsi que des interrogations de son temps concernant » « la reproductibilité de l’oeuvre d’art » et « les possibles interprétations des pratiques artistiques et littéraires ».

Arrêts parmi les 140 oeuvres sur les suivantes :

Vampire (1893), Puberté (1894-1895), Le Baiser (1897), La Vigne vierge rouge (1898-1900), Jalousie (1907), Femme en pleurs (1907, grand format), Le Soleil (1910-1913), Enfants dans la rue (1910-1915), Travailleurs rentrant chez eux (1913-1914), Autoportrait à Bergen (1916), L’Artiste et son modèle (1919-1921), Nuit étoilée (1922-1924), L’Enfant malade (1925), La Bagarre (1932).

 

Edvard Munch :  l’oeil moderne  :  l’exposition  :  [réalisé à l'occasion de l'exposition présentée au Centre Pompidou, Paris, Galerie 2, du 22 septembre 2011 au 9 janvier 2012, à la Schirn Kunsthalle, Francfort, du 9 février au 13 mai 2012 et à la Tate Modern, Londres, du 28 juin au 12 octobre 2012  [conception et rédaction, Marion Diez, Caroline Edde  ; traduction, Caroline Taylor-Bouché]. 

Paris  : Cente Pompidou , 2011
59 p.  : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul.  ; 27 x 27 cm
Textes en français et en anglais 

ISBN 978-2-84426-538-8 (rel.) : 8,50 €.

Les maîtres de la peinture * de Patricia Fride-Carrassat (2010)

29.10
2010

Diplômée de l’école du Louvre, conférencière des Musées de France et enseignante à l’Académie Carpentier, Patricia Fride-Carrassat passe ici en revue 73 grands maîtres qui ont marqué l’histoire de la peinture, du XIIIe siècle jusqu’en 1965, de Cimabue à Antoni Tapies. Des textes introductifs ouvrent ces six grandes périodes historiques et stylistiques. Puis, en deux, quatre voire six pages, l’auteur brosse à grands traits, pour chacun des peintres, sa biographie, sa démarche et son originalité, ses oeuvres caractéristiques et une bibliographie succincte.

Deux ou trois reproductions d’oeuvres caractéristiques du peintre aèrent quelque peu un texte assez dense, en petits caractères, mais très synthétique et accessible au grand public. Un bon ouvrage pour les néophytes.

FRIDE-CARRASSAT, Patricia. – Les maîtres de la peinture. – Larousse, 2010. – 351 p. ; 25 cm. – (Collection Comprendre Reconnaître). – ISBN 978-2-03-585496-4 : 30 €.
Reçu en service de presse.