Mots-clefs ‘Japon’

Hokusaï : 100 chefs-d’oeuvre

30.11
2014

cop. Larousse

Hokusaï, l’artiste japonais le plus célèbre, fait l’objet d’une exposition au Grand Palais jusqu’au 18 janvier 2015, que j’aimerais pouvoir aller voir.

Mais c’est depuis la fin du 19 siècle que ses estampes ont marqué de nombreux artistes tels que Van Gogh, Monet ou Gauguin, et que ses personnages longilignes et graciles, ses scènes érotiques ou de la vie quotidienne, ses paysages sublimés, dont ses Cent vues du mont Fuji, ont permis l’introduction de l’art japonais en France.

Une centaine de ses magnifiques estampes en couleurs, parmi lesquelles son œuvre majeure La Vague, sont reproduites dans les trois quarts de cet ouvrage abondamment illustré, qui aborde dans une première partie la biographie de l’artiste, qui réalisa même de véritables happenings, et ses principaux sujets.

Un ouvrage de référence d’un excellent rapport qualité-prix.

PROTAIS, Johann, ROUSSEAU, Eloi. Hokusaï : 100 chefs-d’oeuvre. – Larousse, 2014. – 127 p. : ill. en coul. ; 24 cm + glossaire, index. – EAN13 : 9782035904966 : 12.90 €.

Le régime Okinawa : passeport pour la longévité

18.04
2014
cop. Leduc éditions

cop. Leduc éditions

Que promettent les deux journalistes Anne Dufour et Laurence Wittner en exposant les principes du régime Okinawa ? Rien de moins que de manger sain, de prévenir les maladies, de vivre mieux et plus longtemps, de retrouver une silhouette mince et harmonieuse avec un choix de 80 recettes.

Voici d’ailleurs la présentation de l’éditeur :

“ A 70 ans, vous n’êtes qu’un enfant, à 80 vous êtes à peine un adolescent, à 90, si les ancêtres vous invitent à les rejoindre au paradis, demandez-leur d’attendre jusqu’à 100 ans, âge auquel vous reconsidérerez la question. “ Inscription très ancienne, gravée sur un rocher près d’une plage d’Okinawa… Au Japon, les habitants d’Okinawa totalisent plusieurs records : nombre de centenaires et bon état de santé à un âge très avancé, très peu de maladies cardiaques, de cancers, d’attaques… L’ensemble des principes de vie appliqués à Okinawa est ici dévoilé : alimentation, gestion du stress, activité physique et mentale… pour vivre en meilleure santé, plus longtemps, perdre du poids. À Okinawa, on respecte des principes de bon sens tout au long de la vie ; ce livre s’adresse à tous par conséquent.


Ces deux auteurs vont donc nous faire découvrir le secret de longévité de ces centenaires de l’archipel d’îles japonaises : no stress, de l’exercice physique, de la solidarité, de la convivialité, de la bonne humeur, et puis des habitudes alimentaires saines, qui se rapproche d’un régime semi-végétarien faible en matières grasses et reprennent quelques règles d’or lues et relues :



- manger moins (s’arrêter avant la sensation de satiété) = Le Hara Hachi Bu
- de petites portions = Le kuten gwa
- variées et diversement colorées,
- et à heures régulières,
- respecter les principes de chrononutrition (dominantes : gras et protéiné le matin, protéiné et équilibré le midi, sucré au goûter, léger le soir),
- boire suffisamment d’eau et/ou de thé surtout vert (sans sucre ni lait),
- manger plus de fruits et légumes (non pas 5 par jour mais 7 !), des produits frais, beaucoup d’épices, d’herbes et d’algues,
- manger à volonté des aliments à faible densité énergétique (légumes et fruits justement),
- manger avec modération les aliments dont la densité énergétique est de 0,8 à 1,5 (céréales complètes ou légumes secs),
- à l’occasion, en petite quantité, ceux dont la densité énergétique est de 1,6 à 3 (du poisson 3 fois par semaine), et rarement ceux dont la densité énergétique est supérieure à 3.


Suivent un abécédaire des aliments à privilégier, avec des idées pour en manger au quotidien, puis une cinquantaine de recettes (muffins aux carottes, sushis, sashimis et makis, staeks de tofu en sésame,…), et enfin de l’art de choisir et de manger des sushis !

Kwaïdan de Jung

28.03
2012

cop. Delcourt

Le mercredi, c’est bande dessinée !

Tome 1. L’esprit du lac

Tome 2. Setsuko

Tome 3. Métamorphose

Au XIIe siècle, dans le nord du Japon, la princesse du château du clan Okada attend le retour de son amant parti à la guerre. Mais elle a une rivale en la personne de sa propre soeur Akane qui, jalouse, la défigure. Désespérée, la princesse se jette alors dans le lac. A son retour, le guerrier, en apprenant le sort de sa bien-aimée, se crève alors les yeux et la rejoint dans ce lac que leur amour dote d’un pouvoir magique accordant l’immortalité à Arkane. Deux siècles plus tard naît une petite fille défigurée…

Cette légende orientale, largement empreinte de folklore japonais, nous plonge dans un univers fantastique et onirique servi par un graphisme de toute beauté. Tout comme les êtres humains, les fantômes accompagnent, parfois avec sagesse et humour, le destin des personnages principaux, ou, lorsqu’ils sont bornés ou manipulés, les assassinent. Cette violence est constamment adoucie par la nature des sentiments qui agitent les personnages principaux, mais aussi et surtout par les traits des personnages, la chaleur et la douceur des couleurs. Une série à l’esthétisme envoûtant.

 

 

La légende des nuées écarlates de Saverio Tenuta

04.01
2012

 

cop. Humanoïdes associés

 

Dans son théâtre de marionnettes, Meiki conte l’étrange légende d’un despote qui volait les membres de ses sujets, avant d’être tué par sa propre fille. Alors qu’elle est sur le point d’être appréhendée sur ordre de Fujiwara Ryin, dictatrice sans pitié, la jeune artiste est sauvée par un mystérieux samouraï, Raido San, car sa proximité immédiate fait taire les voix qui lui torturent l’esprit. Car, si l’avenir de Meiki semble compromis, le passé du guerrier semble plus tragique encore, passé dont ce dernier ne se souvient pas, si ce n’est qu’il lui a volé un bras, un oeil et la tranquillité de son esprit.

Tout à fait intriguant et inquiétant dès les premières pages, ce récit se révèle aussi poétique, voire onirique, avec en toile de fond  un Japon médiéval, son code de l’honneur et ses combats sanglants. On n’est pas très loin non plus de l’imaginaire de Princesse Mononoké, la Nature cherchant à reprendre ses droits à travers les loups Izunas. Mais surtout, les dessins à l’encre de Chine associés au blanc de la neige et au rouge sang sont somptueux, aussi bien dans les scènes contemplatives que dans les combats, dans les songes et souvenirs que dans les décors réels. Brutale et déroutante, malgré une intrigue somme toute classique, cette saga en quatre volets est un régal pour les yeux.

 

TENUTA, Saverio. - La légende des nuées écarlates : Intégrale / trad. de l’italien. - Paris  : les Humanöides associés , 2011.- 192 p.  : ill. en coul., couv. ill. en coul.  ; 32 cm. – EAN13 9782731622997 : 12,90 €. 

 

Hiroshige : sur la route de Tôkaïdo

11.11
2011


Utagawa Hiroshige (1797-1858) fut avec Hokusaï le  »maître du paysage » au Japon. Fin observateur de la nature changeante au gré des saisons, il fut aussi un grand admirateur du Tôkaïdo, dont il composa 30 séries. A partir de l’âge de 36 ans, il mena son existence comme il l’entend, voyageant et dessinant sans contrainte désormais.

 

Cet ouvrage magnifique, écrin d’une sélection de tirages faits en 1840, est un enchantement pour le regard : voyez par vous-mêmes !

 

Au parcours biographique et aux courts descriptifs présentés par Nelly Delay, on aurait aimé voir adjoindre des explications plus plastiques : pourquoi avoir choisi telle tonalité de couleurs ?  Pourquoi représenter les personnages, les arbres, l’eau de cette manière ? Etc… C’est dommage.

 

En savoir plus sur le site des éditions Hazan.

 

Apprécié

Hiroshige  :  sur la route du Tōkaidō  [présentation par Nelly Delay]. - Paris  : Hazan , 2010 .- 1 coffret  : ill. en coul.  ; 21 x 30 cm.
Contient un volume de reproductions de la série d’estampes « Cinquante-trois étapes du Tōkaidō » (112 f. dépl. : ill. en coul. ; 17 cm), un album comparatif de planches (112 p. : ill. en coul. ; 20 x 29 cm) et une plaquette de textes (23 p. : ill. ; 19 x 28 cm). - ISBN 978-2-7541-0498-2 (coffret) : 35 €.

Manabé Shima * de Florent Chavouet (2010)

06.10
2010

Textes et illustrations de François Chavouet

Manabe Shima, c’est l’une des îles formant l’archipel japonais, sur laquelle François Chavouet a jeté son dévolu pour y passer deux mois… de quoi nous faire connaître ses habitants et leurs habitudes.

Après la visite guidée du quotidien de Tokyo, voici le second carnet de voyage illustré de François Chavouet. Sur cette toute petite île de pêcheurs, personnages, animaux, lieux et aliments sont toujours croqués avec un grand sens d’observation mêlé à beaucoup d’humour et de tendresse.

Toujours très agréable à lire, même si l’effet de surprise et d’émerveillement est passé depuis le premier opus sur Tokyo, peut-être d’ailleurs plus intéressant. Fort de son premier succès, Florent Chavouet continue donc l’aventure en nous faisant découvrir à sa manière le quotidien des habitants des lieux où il séjourne au Japon. Quelle sera donc sa prochaine destination ?

Une grande affiche détachable est jointe à la bande dessinée : il s’agit d’une cartographie de l’île.

Pour vous faire une idée du trait de Florent Chavouet, vous pouvez feuilleter son premier livre, Tokyo Sanpo, chez Picquier ou visiter le site ou le blog de l’auteur.

CHAVOUET, Florent. – Manabé Shima. – Arles : Picquier, 2010. – 141 p. : ill. en coul. ; 196*270 mm. – ISBN 978-2-8097-0213-2 : 23 €.

Sortie prévue le 7 octobre 2010.

Tokyo Sanpo : promenades à Tokyo ** de Florent Chavouet (2009)

18.03
2009

cop. Picquier

Textes et illustrations de François Chavouet

Voici dessinée la ville de Tokyo, pas forcément belle mais pleine de surprises et d’incongruités pour un occidental. Quartier par quartier, cartes, passants, temples et habitations, objets du quotidien et commissariats, tout ce qui a attiré l’œil et le crayon de Florent Chavouet lors de ces quelques mois passés là-bas est croqué avec humour et précision, vagabondant grâce à une bicyclette, muni d’une chaise pliante et de ses crayons.

En voilà une idée qu’elle est bonne ! Mieux que le scrapbooking, quand on sait aussi bien dessiner, plus évident que n’importe quel récit de voyage, plus efficace qu’un guide, ce concept de dessins croqués sur le vif et légendés gagnerait à être généralisé pour toutes les autres destinations. Avis aux éditeurs !

Dans le même esprit, on pensera également au parcours initiatique des habitudes alimentaires japonaises du Gourmand solitaire de Taniguchi.

Vous pouvez feuilleter ce livre chez Picquier ou visiter le blog de l’auteur.

CHAVOUET, Florent. – Tokyo Sanpo : promenades à Tokyo. – Picquier, 2009. – 206 p. : ill. en coul. ; 196*270 mm. – ISBN 978-2-8097-0076-3 : 22 €.
Voir les 2 commentaires sur l’ancienne version du blog