Mots-clefs ‘île’

Escapade dans l’ouest de l’Irlande *** (24-30 mai 2011)

07.06
2011

Trois jours dans le Connemara, aux îles Aran et à Galway :

Ce diaporama vous propose une sélection de 114 photographies.
Cliquez ici pour aller directement sur le site et pour pouvoir ainsi localiser les lieux de prises de vue sur une carte, et faire vos commentaires.

 

 

Un exemple de programme pour un SEJOUR dans l’ouest de l’Irlande


Jour 1

Trajet en voiture jusqu’à Cherbourg.
18h Départ du bateau (Irishferries.com)  Traversée en cabines sur l’Oscar Wilde jusqu’à Rosslare.

Jour 2

11h30 : Arrivée à Rosslare. Départ vers Galway. Arrêt à Cashel.

Visite du magnifique ensemble médiéval du Rock of Cashel.
19h Arrivée à Galway en « Bed & Breakfast » : cette ville résume à elle seule tout le charme de l’Irlande, par l’animation de ses rues médiévales piétonnes et de ses pubs.

Jour 3
Prévoir des bottes, un imperméable et un chapeau : pluies fréquentes.

Passage par Cong.

Excursion à l’anneau du Connemara.

Promenade à pied de 50’ au Parc National du Connemara : roches métamorphiques, tourbières, landes de l’ouest, bruyères,  oiseaux, poneys du Connemara de pur sang, mulots, blaireaux, ….

Découverte de Lough Corrib, Maam Cross, Clifden.

Soirée de danse et de musique traditionnels.

 

Jours 4-5

Prévoir des chaussures de sport ou de rando, un pantalon. Au port Kilronan, possibilité pour visiter l’île de louer des vélos, de partir en calèche ou en minibus.

Deux jours dans les îles Aran (ferries de Pâques à octobre). Les trois îles Aran, Inishmore, Inishmaan et Inisheer, sont des formations de crête calcaire. La plus grande, Inishmore, mesure 14 kms de long et 4 kms de large. Le paysage austère, sillonné de murets de pierres, les côtes superbes, les falaises vertigineuses et les forts de pierre préhistoriques sont les principaux attraits de ces îles. Saint Enda, au Ve siècle, les évangélisa, ce qui marque le début d’une longue tradition monastique. Protégées pendant des siècles par leur isolement, elles sont aujourd’hui un bastion de la culture irlandaise. Les insulaires y vivent essentiellement de l’agriculture, de la pêche et du tourisme. Les îles sont aussi connues pour leurs tricots et leurs costumes traditionnels. Depuis des siècles, les insulaires fabriquent les currachs. Très légers, ces bateaux glissent sur les vagues, mais peuvent transporter une lourde charge.

Visite de l’île Inishmore (où l’on peut restr dormir) :
Visite du site archéologique de Fort Aengus (fort de pierre circulaire du 1er siècle avant JC avec un unique mur soutenu à l’intérieur), colonie de phoques à Port Chornick, Dun Duchatair (fort noir), worm hole, the seven churchs.
Jour 6
Visite du Museum of Country Life à Castlebar.

Visite de Galway.

 

 

Et comme les voyages, c’est aussi goûter aux spécialités gastronomiques irlandaises

Les plats sont en général à l’image du climat du pays : peu de fruits, peu de légumes, beaucoup de pommes de terre et de charcuterie :

Boxty : galette de pommes de terre

Irish stew : ragoût national de mouton, oignons, carottes et pommes de terre

Bacon et cabbage : plat à base de jambon bouilli, servi avec des choux et des pommes de terre.

Irish soda bread : pain irlandais fait de farine complète, de lait ribot et de bicarbonate de soude.

Apple crumble, rhubarb crumble

Porter cake : cake cuit très longtemps, à base de bière brune, de fruits secs et d’épices.

Manabé Shima * de Florent Chavouet (2010)

06.10
2010

Textes et illustrations de François Chavouet

Manabe Shima, c’est l’une des îles formant l’archipel japonais, sur laquelle François Chavouet a jeté son dévolu pour y passer deux mois… de quoi nous faire connaître ses habitants et leurs habitudes.

Après la visite guidée du quotidien de Tokyo, voici le second carnet de voyage illustré de François Chavouet. Sur cette toute petite île de pêcheurs, personnages, animaux, lieux et aliments sont toujours croqués avec un grand sens d’observation mêlé à beaucoup d’humour et de tendresse.

Toujours très agréable à lire, même si l’effet de surprise et d’émerveillement est passé depuis le premier opus sur Tokyo, peut-être d’ailleurs plus intéressant. Fort de son premier succès, Florent Chavouet continue donc l’aventure en nous faisant découvrir à sa manière le quotidien des habitants des lieux où il séjourne au Japon. Quelle sera donc sa prochaine destination ?

Une grande affiche détachable est jointe à la bande dessinée : il s’agit d’une cartographie de l’île.

Pour vous faire une idée du trait de Florent Chavouet, vous pouvez feuilleter son premier livre, Tokyo Sanpo, chez Picquier ou visiter le site ou le blog de l’auteur.

CHAVOUET, Florent. – Manabé Shima. – Arles : Picquier, 2010. – 141 p. : ill. en coul. ; 196*270 mm. – ISBN 978-2-8097-0213-2 : 23 €.

Sortie prévue le 7 octobre 2010.