Mots-clefs ‘Alsace’

L’Alsace

09.01
2018

L’Alsace, c’est d’abord Strasbourg ***, que vous avez pu découvrir dans un précédent billet.

Mais c’est aussi :

le Haut-Koenigsbourg **
Riquewihr ***
Kaysersberg **
Colmar ***


ainsi que Eiguisheim **, Turkheim *, Ribeauvillé *, Fréland, le parc naturel régional des Vosges.

Dans cette région, les maisons se font gaies en osant toutes les couleurs ; anciennes, elles n’ont pas été la cible des bombes allemandes. On y est traditionnellement catholique.

On y mange de la choucroute au Riesling, de la tourte à la viande et au Riesling, des tartes flambées, du Munster, du foie gras, beaucoup de charcuterie, de la truite des Vosges, et en dessert le kougelhopf, brioche aux raisins secs et aux amandes. Mais c’est surtout les vins d’Alsace qui attirent toute mon attention, notamment le pinot gris (Eiguisheim 2014) et les « alsace grand cru ».

Une région si belle et si riche qu’on ne se lasse pas de la visiter.

Découvrez le panorama légendé de l’Alsace en plein écran

en cliquant sur l’aperçu :

Adoré

Billet publié le 29 octobre 2011 lors d’une première visite en Alsace,

et mis à jour le 9 janvier 2018, après deux autres visites en Alsace, début août 2015 et début janvier 2018.

Strasbourg ** (juin 2011)

10.09
2011

Strasbourg n’est désormais plus qu’à 2h30 en train de Paris. Désenclavé, le siège du Parlement européen est donc aisément accessible, et mérite amplement le voyage. Son architecture héritée en partie de l’occupation allemande et la beauté de sa cathédrale vous émerveilleront, tandis que ses canaux, ses rues piétonnes, ses parcs arborés et ses pistes cyclables invitent à la tranquillité.

 

 

Où manger local ?

- Au coin des pucelles **, 12, Rue Pucelles : une toute petite salle chaleureuse pour engloutir de copieux plats traditionnels, conseillés par une patronne franche et accueillante.

- A la brasserie Au Dauphin* : copieux, mais bruyant.

Librairie Quai des brumes

Dans quelle librairie dénicher un petit livre – souvenir ?

 

A la librairie Quai des brumes, au coeur de la ville (120 Grande Rue).


Où lire ?

- sur la promenade le long des quais, en contrebas.

- dans le Parc de l’Orangerie ou au Jardin des Deux Rives.