Petit lexique philosophique de l’anarchisme * de Daniel Colson (2001)

18.02
2011

Copyright Biblio essais

« Egalité (…) L’égalité libertaire est synonyme d’autonomie, de liberté et d’équilibre. Elle n’a rien de commun avec l’égalité abstraite et juridique de la démocratie et des droits de l’homme qui, derrière l’abstraction de l’idéal, justifie toutes les hiérarchies, toutes les dominations réelles, toutes les inégalités (comme le montrent les faux-semblants de l’école). (…) Contre ces fausses inégalités, illusoires ou imposées de l’extérieur, l’anarchisme affirme au contraire les différences, toutes les différences, la singularité absolue de chaque être dans ce qui le constitue à un moment donné. L’égalité anarchiste n’est pas une égalité de mesure (…), mais au contraire une égalité fondée sur l’anarchie des êtres, sur leur autonomie absolue, sur la possibilité pour chacun d’entre eux d’aller jusqu’au bout des aspirations, des désirs et des qualités dont il est capable à un moment donné, suivant le principe que « le plus petit devient l’égal du plus grand dès qu’il n’est pas séparé de ce qu’il peut. » (Gilles Deleuze, Différence et répétition). »

D’ « Action » à « Volonté de puissance », en passant par « Démocratie directe », ce lexique tente d’expliquer les principes de l’anarchisme et de ses théoriciens à travers diverses notions – phares.

Neuf personnages illustrent la couverture de ce lexique : on y trouve à la suite de Pierre-Joseph Proudhon et de Mikhaël Bakounine, Louise Michel, Nestor Makhno, Friedrich Nietzsche, Gustave Courbet, Gabriel Tarde, Arthur Rimbaud et Gilles Deleuze. Pour certains d’entre eux, les voir figurer là peut sembler inattendu, ce qui d’ailleurs ne peut qu’être sciemment voulu, certains écrivains comme Tolstoï ayant pu prendre la place d’un Rimbaud ou d’un Courbet, mais n’est-ce pas une manière de nous rappeler que ce dernier souhaitait que les artistes puissent s’organiser sur le principe de l’autogestion ? Et que l’on n’a su retenir de l’anarchisme que quelques noms alors que nombreux furent ses sympathisants ?

On peut également émettre quelques réserves sur la définition que Daniel Colson donne de l’anarchisme de droite, mais dans l’ensemble, même si la lecture de ce lexique requiert parfois de posséder quelques notions philosophiques, elle se révèle tout à fait intéressante par son aide à la compréhension des interactions entre les penseurs anarchistes (Proudhon, Stirner, Bakounine), les autres philosophes (Nietzsche, Kierkegaard, Leibniz, Deleuze, Spinoza,…) et l’histoire des mouvements ouvriers ou populaires.

COLSON, Daniel. – Petit lexique philosophique de l’anarchisme : de Proudhon à Deleuze. – Librairie Générale Française, 2001. – 378 p.. – (Livre de Poche. Biblio essais ; 4315). – ISBN 978-2-253-94315-0 : 6,95 €.

Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire