Parasites de Ryû Murakami

28.09
2005

 

cop. Picquier

Un adolescent vit complètement coupé du monde extérieur, isolé dans son appartement, avec pour seul lien social sa mère qui veille à son approvisionnement et à ses visites régulières à l’hôpital psychiatrique. Un jour, elle lui offre une connexion à internet. Il se retrouve alors sans le savoir sur une sorte de liste de diffusion qui semble partager son secret et même le connaître mieux que lui : un ver kholokater habiterait comme lui certains d’entre eux, leur donnant le droit de tuer…

 

Il faut avoir lu entièrement ce roman pour pouvoir vraiment l’apprécier car sa lecture dégage quelque chose de malsain : le jeune homme en effet frappe sa mère violemment et tue son père à coups de battes de base-ball. Ce roman distillant une atmosphère étrange met en garde contre les manipulations mentales, dérives possibles d’internet, et égrène toutes les violences passées ou présentes auxquelles il fait implicitement référence : traumatismes de la seconde guerre mondiale, attentat terroriste dans le métro de la secte Aum,…

Partagez

Tags: , ,

1 Reponse to “Parasites de Ryû Murakami”

  1. Sylvie dit :

    MuraKami Ryu est le romancier japonais de la décadence et de la folie contemporaine. Je te conseille Les bébés de la consigne automatique , l’histoire de deux enfants abandonnés dans une consigne et qui sombrent peu à peu dans la délinquance et la folie. Un récit d’apocalypse bouleversant !

Laisser un commentaire