On dirait le Sud ** de Cédric Rassat et Raphaël Gauthey (2010)

03.11
2010
tome 1 : Une piscine pour l’été
Scénario : Cédric Rassat
Dessin et couleur : Raphaël Gauthey

On dirait le Sud… Ce sont les paroles d’une chanson de Nino Ferrer :

Le Sud

C’est un endroit qui ressemble à la Louisiane
A l’Italie
Il y a du linge étendu sur la terrasse
Et c’est joli
On dirait le Sud
Le temps dure longtemps
Et la vie sûrement
Plus d’un million d’années
Et toujours en été
Y’a plein d’enfants qui se roulent sur la pelouse
Y’a plein de chiens
Y’a même un chat, une tortue, des poissons rouges
Il ne manque rien
On dirait le Sud…
Un jour ou l’autre, il faudra qu’il y ait la guerre
On le sait bien
On n’aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c’est le destin
Tant pis pour le Sud
C’était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d’un million d’années
Et toujours en été

C’est l’été. C’est même un été caniculaire. Une fillette joue dans le jardin de sa tante, tandis que le corps d’une autre est recherchée activement par la gendarmerie dans les champs. Sa tante et son oncle font creuser une piscine, tandis que son grand-père expire son dernier souffle. Son père, Monsieur Plume, délégué syndical dans l’entreprise dans laquelle il travaille depuis dix-huit ans, se voit proposer un arrangement financier par son patron qui projette un plan de licenciement. Ce n’est pas la guerre, mais il y a quelque chose dans l’air qui nous prépare à un drame à venir dans le second tome.

Passée la surprise de ces planches colorisées, aux personnages anguleux, proches d’un traitement cinématographique, le scénario captive rapidement l’attention tant il porte en lui des questionnements éthiques sur les liens familiaux, sur le licenciement économique, sur l’identité :

“- Oh, c’est juste une impression mais, hier, en discutant avec eux, j’ai soudain eu le sentiment qu’ils étaient devenus très matérialistes.
- On parlait de leur piscine et je me suis mise à penser qu’ils n’étaient plus vraiment les Claude et Marie qui nous rejoignaient en 2CV sur le plateau du Larzac…
- Je ne sais pas, mais… Est-ce que tu crois vraiment que les gens peuvent changer ? Moi, j’ai surtout l’impression qu’au fond on ne devient jamais rien d’autre que ce qu’on est vraiment..
.”

A lire !

RASSAT, Cédric, GAUTHEY, Raphaël. – On dirait le Sud : 1- Une piscine pour l’été. – Delcourt, 2010. – 63 p. : ill. en coul. ; 32 cm. – ISBN 978-2-7560-0844-8.
Emprunté à la médiathèque.
Partagez

Tags: , , , , ,

Laisser un commentaire