Maurice Nadeau : entretiens *

14.01
2007

A l’occasion des 40 ans de La Quinzaine littéraire, « La Maison d’à côté » a produit ce DVD, retraçant le parcours de Maurice Nadeau au travers de ses entretiens avec son fils, Gilles Nadeau, accompagné d’un livre reprenant une sélection de ses chroniques parues dans La Quinzaine littéraire.

Qui est Maurice Nadeau ?
Quelqu’un qui fit de sa passion pour la lecture son métier et sa raison de vivre : chroniqueur de la rubrique littéraire de Combat, directeur des collections « Le chemin de la vie » chez Corréa, « Les Lettres nouvelles » grâce à René Julliard au début des années 50, éditeur découvreur de talents sous son propre nom depuis 1975, auteur d’un essai sur Flaubert, de ses mémoires dans Grâces leur soient rendues (1990) et de Serviteur !, directeur de la Quinzaine littéraire.

Son parcours, il le trace au rythme de ses engagements : politique, littéraire, pédagogique. Déjà, dans Combat, son travail consistait à faire découvrir Michaux, Queneau,… et à prendre parti pour d’autres, comme Céline.
Editeur, il est capable de publier un manuscrit qui lui déplaît profondément. C’est presque un devoir. Il faut le publier. Il publiera par exemple le premier roman de Michel Houellebecq.
Car enfin il ne garde pas les gens. Une fois qu’ils ont fait leur trou, ils vont ailleurs. D’ailleurs, il n’hésite pas à les envoyer vers d’autres éditeurs, certain de leur talent.
Nonobstant, il en a publié des centaines, il en découvert des dizaines qui sont maintenant célèbres : il publiera entre autres Les Choses de Georges Pérec, alors que personne n’en voulait, Le Non de Klara de Soazig Aaron, découvrira Coetzee, Malcolm Lowry, Witold Gombrowicz (dont « il vaut mieux connaître l’oeuvre que l’auteur« ), Henry Miller et Samuel Beckett, avec lesquels il entretint une forte amitié.

Le portrait attachant d’un petit éditeur qui fait partie des grands, lecteur intègre et découvreur de talents.

Lire aussi l’article plus complet de Christine Barbacci sur le site de la LCR.

DVD : 82 mn + livre : 280 p.
Prix : 25 €.

Voir le commentaire sur l’ancien blog

Partagez

Laisser un commentaire