Lucille **de Ludovic Debeurme (2006)

08.05
2008

Lucille, c’est une adolescente anorexique qui reste alitée chez elle, dans une maison isolée au fond des bois, à son retour de l’hôpital. Arrive un jour sur son scooter Arthur rebaptisé Vladimir, comme le veut la lignée, du nom de son père marin qui vient de se pendre, pour l’enlever et lui redonner le goût de vivre en Italie…

Non paginée, cette bande dessinée en compte pourtant bien 500, 500 pages pour découvrir l’intimité de ces deux adolescents prêts à sombrer dans le désespoir, l’une en refusant de s’alimenter, l’autre en flirtant avec le satanisme pour manipuler les autres, et se sauvant l’un l’autre. Page après page, tour à tour Lucille ou Arthur, on découvre pourquoi l’un comme l’autre en sont arrivés là, leurs souvenirs refoulés, leurs traumatismes d’enfance,… au point de refermer cette BD en étant profondément attachés et remués par leur destinée. Sans jamais verser dans le pathos, sans concession non plus, l’auteur campe ses personnages au crayon comme dans leur belle histoire d’amour : simples, esquissés, des brouillons d’adultes en devenir, vrais, parfois tendres et émouvants, parfois durs envers eux-mêmes.

Une BD coup de poing, et pas seulement pour les ados, remarquée au Festival d’Angoulême, et dont sans aucun doute vous vous souviendrez.

Prix René Goscinny – 2006

Prix Essentiel – Angoulême 2007

Série à suivre.

Vous pouvez lire aussi d’autres avis chez Sylvie (Passion des livres) ou chez Lo.

Futuropolis, 2006. – n. p.. – ISBN 2-75480-051-4 : 29,50 €.

Voir le commentaire sur l’ancien blog
Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire