Les retombées de Jean-Pierre Andrevon

05.04
2015

cop. Le passager clandestin

 

« Après l’éclair, il y avait eu le grondement sourd de l’explosion, et, après le bruit, le souffle. »

François ignore tout de ce qui a bien pu se passer. Dans le brouillard suffocant à travers lequel il avance, mettant entre le plus de distance possible l’origine du souffle de l’explosion et lui, il rencontre un couple, un vieillard et une jeune femme. Ils trouvent ensemble un abri pour la nuit. Le lendemain, des militaires en scaphandre les emmènent dans un camp avec d’autres rescapés…

Publiée en 1979, l’année de l’accident de la centrale de Three Mile Island, Les retombées ne raconte en rien les retombées radioactives d’une quelconque attaque ou d’un quelconque accident. Si le danger existe bel et bien, quelle que soit l’origine du problème, c’est la gestion du jour d’après par le gouvernement qui intéresse Jean-Pierre Andrevon, une gestion qui rappelle pour le moins au narrateur une solution finale : ne s’agit-il pas de laisser les survivants dans l’ignorance et de les empêcher de témoigner ?

Un récit d’anticipation qui fait froid dans le dos, d’autant plus lorsqu’on habite entre deux centrales nucléaires.

ANDREVON, Jean-Pierre

Les retombées

Le Passager clandestin (2015).

108 p. ; 17*11 cm.

EAN13 9782203369350286 : 7 €.

Partagez

Tags: , ,

Laisser un commentaire