Les mille visages de la nuit * de Githa Hariharan (2006)

25.03
2006

traduit de l’anglais (Inde) par Marie-José Minassian
Prix du Premier Roman du Commonwealth en 1993

De retour en Inde du Sud après avoir poursuivi ses études en Amérique, Devi laisse sa mère organiser son mariage arrangé avec un homme qui l’indiffère. Elle l’accompagne dans sa vaste demeure vide, habitée de son beau-père et d’une vieille servante. Très vite, elle s’y ennuie, se remémore les mythes que lui contait sa grand-mère, et, à la grande déception de sa mère, ne sent pas l’étoffe d’une maîtresse de maison, ni d’une épouse aimante, encore moins celle d’une mère, son ventre restant obstinément stérile…

La réalité de la condition des femmes indiennes se drape ici des légendes de déesses qui symbolisent leur destinée. Un beau roman poétique dont on sort comme d’une rêverie lointaine, dont les échos viennent mourir jusqu’à nos propres incertitudes.

HARIHARAN, Githa. - Les mille visages de la nuit. / traduit de l’anglais (Inde) par Marie-José Minassian. – Arles : Picquier, 2006. – 253 p.. – (Picquier poche ; 265).. – ISBN : 2-87730-834-0 : 8€.
Service de presse
Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire