Les dessous d’Emma Bovary en ligne

21.10
2009

« Quand mon roman sera fini, dans un an, je t’apporterai mon ms. [manuscrit] complet, par curiosité. Tu verras par quelle mécanique compliquée j’arrive à faire une phrase. »

Lettre de Gustave Flaubert à Louise Colet (15 avril 1852).

Tous les scénarios, brouillons et manuscrits, courant sur une période allant deseptembre 1851 au mois de mars 1857, qui ont conduit au chef-d’oeuvre deMadame Bovary, sont conservés à la Bibliothèque municipale de Rouen, offerts en 1914 à la ville par la nièce de Flaubert.

Imaginez le nombre de personnes, chercheurs français et étrangers, étudiants ou lecteurs  passionnés (dont je fais partie !) de l’œuvre de Flaubert, frustrés de ne pouvoir y avoir accès si ce n’est en se payant le luxe d’une aller-retour à Rouen.

Grâce à la collaboration du Centre Flaubert (le professeur Yvan Leclerc, Danielle Girard, Nitiwadee Srihong) et de la participation du laboratoire LITIS (ex-PSI, les professeurs Thierry Paquet et Laurent Heutte, Stéphane Nicolas), laBibliothèque municipale de Rouen a ouvert, après 10 années de travail, l’accès de cette collection prestigieuse à toute personne ayant accès à la toile mondiale. Elle a en effet numérisé toutes ses archives, certainement les plus importantes jamais laissées par un écrivain, mettant en évidence le travail d’orfèvre de Gustave Flaubert, raturant sans cesse ses manuscrits, recherchant obstinément le mot juste à l’épreuve du gueuloir.

Dès à présent, ici, vous pouvez lire le roman, avec la possibilité de faire des recherches plein texte, tout en consultant, feuilletant sa genèse, ses brouillons étant désormais en ligne.

http://bovary.univ-rouen.fr

Lire le commentaire sur l’ancien blog

Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire