Le Théorème de Kropst d’Emmanuel Arnaud

29.01
2012

cop. Métailié

Ayant réussi à entrer en maths sup au lycée Louis-le-Grand, Laurent Kropst n’a qu’une idée fixe cette année : se maintenir dans les dix premiers de la classe pour pouvoir franchir le cap de la deuxième année. Plus rien n’existe pour lui en dehors des colles de maths, des devoirs de physique et du petit comité aux blagues potaches que les meilleurs et leur bras droit forment à la cantine. Jusqu’au jour où il se prend un trois à un devoir, impossible à compenser, et qui mettrait un terme à tous ses espoirs. C’est alors qu’il joue le tout pour le tout, invente un gros mensonge à son professeur qui excuse son faux pas d’autant mieux que ce dernier croit voir en lui l’étudiant malchanceux qu’il avait été. Le lendemain soir, il se surprend même à adresser la parole à deux hypokhâgneuses…

Cette peinture réaliste du monde de la prépa, tout à la fois drôle et cruelle, met en exergue la fameuse reproduction sociale chère à Bourdieu. Si vers le dénouement, le changement de personnalité de Laurent Kropst es assez déplaisant, ce dernier prenant le chemin d’un Rastignac explorant les différentes possibilités d’emprunter l’ascenseur social, il nous démontre aussi qu’être matheux n’empêche pas d’avoir de la conversation, ni de lire Proust ou Baudelaire, et nous offre quelques belles analyses des différentes méthodes appliquées par ses confrères, avant de trouver la sienne, brillamment intuitive.

Un roman d’apprentissage très agréable à lire, même si l’on peut rester songeur sur les leçons de vie qu’il véhicule…

 

Beaucoup aimé

ARNAUD, Emmanuel. – Le théorème de Kropst. – Métailié, 2011. – 134 p.. – EAN 13 978-2-86424-850-7 : 14 €.

 

 

Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire