Le rendez-vous de Venise de Philippe Beaussant

27.10
2013
cop. Fayard

cop. Fayard

A la mort de son oncle Charles, grand historien d’’art, qu’’il admirait au point de l’’avoir imité dans sa passion pour la peinture, Pierre découvre un petit carnet rempli de ses pattes de mouche, des révélations d’’une personne dont il n’’a pas su deviner les secrets pendant quinze ans passés à ses côtés : les souffrances d’un corps vieillissant couplés à la nostalgie d’’un grand amour. Judith, c’’est le prénom de cette femme qu’il a aimée, et qui lui a tant fait aimer la peinture, lui qui n’’avait pourtant fait que cela toute sa vie. Un jour, à Rome, lors d’’un colloque d’’histoire de l’art, Pierre rencontre Judith, et sa fille Sarah.…

On ne pouvait pas rêver plus beau roman sur la peinture, sachant si bien en parler, et de façon si subtile. Réciproquement, à sa lecture, on apprend à regarder autrement une oeuvre d’’art, et c’’est en partant d’’un tableau qu’’on imagine toute une histoire, tout un roman, tout un destin, comme celui de cette Petite fille à l’’oiseau mort des musées royaux de Bruxelles. Dommage que la fin soit si convenue !

BEAUSSANT, Philippe. – Le rendez-vous de Venise. – Paris : Fayard, 2003. – 196 p. ; 22 cm.. – ISBN 2-213-60993-4 : 14 € €.

Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire