Le passé d’Asghar Farhadi

18.06
2013

lepasseMardi cinéma

Film dramatique français du réalisateur et scénariste iranien Asghar Farhadi (Une séparation, 2011)

Sortie : 2013.

Une séparation, le passé…. A chaque fois notre horizon d’attente est finalement induit en erreur, car le nœud dramatique principal n’est pas tant le passé du couple que formaient Ahmad et Marie auparavant, qui ne sera quasi-jamais évoqué ou maintenu au silence (au dénouement), que les raisons du conflit ouvert entre Marie, qui souhaite hâter son divorce d’avec Ahmad, rentré d’Iran, pour se remarier avec Samir, dont elle attend un enfant, et sa fille aînée, adolescente, Lucie, qui désapprouve ce remariage.

De ce huis clos tenu quasiment par une poignée de personnages sourd un drame familial, dont la tension psychologique va crescendo. L’énigme, car il y a énigme sur les raisons du suicide de Céline, devient rapidement le centre d’intérêt du drame, mais

J'ai adoré

J’ai adoré

Asghar Farhadi la développe avec beaucoup de subtilité et de sensibilité, se gardant bien de changer d’atmosphère en omettant de placer ses personnages face à leur messagerie, ou en tombant dans le mélo. Même s’il n’est pas question ici d’évoquer le jeu des acteurs, on ne peut que saluer leur talent. Magistral !

 

Partagez

Tags: , , , ,

Laisser un commentaire