Le chef-d’oeuvre inconnu de Balzac

01.02
2015
cop. Folio classique

cop. Folio classique

Ce dimanche retour à un classique : la nouvelle de Balzac intitulée Le Chef-d’oeuvre inconnu, que j’admets n’avoir encore jamais lue.

Un jeune artiste alors inconnu, Nicolas Poussin, profite de la visite du vieux maître Frenhofer à l’atelier de Porbus pour lui emboîter le pas et écouter ses commentaires constructifs sur le tableau Marie l’Égyptienne, que Porbus et Poussin pensent achevé, mais qui parait encore au maître bien insuffisant à rendre compte du vivant. En quelques coups de pinceau, Frenhofer joint le geste à la parole et sublime le tableau à tel point que celui-ci semble prendre vie. Il n’en faut pas moins pour susciter la curiosité de Poussin qui n’a plus qu’un désir, découvrir la toile sur laquelle travaille en secret le grand maître depuis dix ans, La Belle Noiseuse. Il lui propose alors en échange de faire poser pour lui la femme qu’il aime, Gillette, au risque de perdre son amour. Frenhofer accepte…

Texte mythique qui fut adapté au cinéma, Le Chef-d’oeuvre inconnu constitue une réflexion sur la création artistique aux limites de la folie, mais surtout sur l’art, et notamment sur l’art figuratif : comment reproduire avec simplement des pinceaux et des couleurs le mouvement de la vie ? Ne faut-il pas justement s’éloigner de la réalité pour mieux la faire apparaître ? Balzac n’aurait-il pas pressenti la force de l’abstraction ? N’aurait-il pas eu, au travers de cette nouvelle qui se voulait fantastique, l’intuition malgré lui des grandes révolutions picturales ?
Une passerelle littéraire intéressante avec les arts plastiques et l’histoire des arts. 

BALZAC, Honoré de.

Le chef-d’oeuvre inconnu.

Gallimard (Folio classique, 5880 ; 2015)

120 p.

EAN13 978207046284 : 2 €.

Partagez

Tags: , , ,

2 Reponses to “Le chef-d’oeuvre inconnu de Balzac”

  1. Estellecalim dit :

    Les Classiques sont très souvent des valeurs sures ! J’avais beaucoup aimé ce roman il y a longtemps. Il faudra que je le relise.

Laisser un commentaire