La Vie d’Adèle, la Palme d’or adaptée de Bleu est une couleur chaude

28.05
2013

Mardi cinéma

La Vie d’Adèle d’Abdellatif Kechiche, qui vient de recevoir la Palme d’Or à Cannes, n’est autre que l’adaptation cinématographique de la bande dessinée Le Bleu est une couleur chaude que Carnets de SeL vous avait fait découvrir en 2010 :

Le Bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

Clémentine s’étonne de se sentir aussi indifférente dans sa relation amoureuse avec Thomas. La nuit où ils s’apprêtent à faire l’amour, elle panique en découvrant qu’elle n’en a absolument pas envie, et rentre chez elle. C’est alors qu’elle rencontre un soir Emma, une jeune fille aux cheveux bleus, qui vit avec son amie…

Cette histoire d’amour, particulièrement émouvante, est servie par un beau coup de crayon, dans un dégradé de gris, indifférencié, d’où jaillit la couleur bleue, l’être aimé. Sans tabou, elle livre aussi bien au regard les pulsions les plus secrètes de l’héroïne que les scènes d’amour qui se concrétisent entre les deux jeunes femmes. Le côté un peu fleur bleue se justifie par le tout jeune âge des protagonistes. Sans jamais glisser vers la vulgarité ou la virulence, Julie Maroh signe là un petit bijou de sensibilité sur le thème du désir amoureux.

 

L’auteur a son propre site.

Glénat, 2010. – 160 p. : ill. en coul.. – (Hors Collection). – ISBN 978-2-723467834 : 14,99 euros.
Partagez

Laisser un commentaire