La rivière au bord de l’eau : journal d’une enfant d’ailleurs d’Opal Whiteley

27.06
2006

<C’est souvent couchée sous son lit, punie par sa mère, qu’Opal Witeley, âgée de six ans, rédige son journal sur des bouts de papier. Elle y raconte son quotidien peuplé d’incompréhensions, avec sa mère qui la punit sans cesse sans explication, de sa relation fusionnelle avec la nature, et d’amitiés, telle celle avec la-fille-qui-ne-voit-pas-clair ou le-monsieur-qui-met-des-foulards-gris-et-qui-est-bon-pour-les-souris.

Pourtant, ses amis sont pour l’essentiel des arbres ou des animaux de la ferme pour lesquels elle garde toujours une part de nourriture, et qu’elle baptise de noms de philosophes, de peintres, d’écrivains. Car cette fille de bûcheron de l’Oregon serait en fait la fille du prince d’Orléans dont elle conserve secrètement les carnets d’où elle tire ces illustres noms…

WHITELEY, Opal. – La rivière au bord de l’eau : journal d’une enfant d’ailleurs / préface de Philippe Lejeune. – La Cause des livres, 2006. – 316 p.. – ISBN : 2-9519363-6-2 : 20 €.
Service de presse
Voir le commentaire sur l’ancien blog
Partagez

Tags: ,

Laisser un commentaire