Journal d’Hirondelle d’Amélie Nothomb (2006)

20.07
2007

cop. Albin Michel

Urbain se remet difficilement d’une déception amoureuse. Viré de son boulot, il en trouve un autre pour lequel il reprend enfin goût à quelque chose : tuer des inconnus. Un jour, sa mission consiste à tuer un ministre et toute sa famille dans leur maison de campagne. Il y trouve la fille aînée visant son père d’un révolver…

En voilà un, emprunté en bibliothèque, que je suis bien heureuse de ne pas avoir acheté ! Et de ne pas avoir terminé : j’en ai lu plus de la moitié puis, lasse, déçue, j’ai survolé le reste, agacée à l’idée de perdre mon temps quand d’autres romans m’attendaient. Ce n’est même pas la peine d’entrer dans le détail… Amélie Nothomb signe là, à mon sens, le plus mauvais roman que j’ai pu lire d’elle. Autant oublier la cuvée 2006 et voyons ce qu’elle nous réserve pour la rentrée prochaine.
Partagez

Tags: ,

Laisser un commentaire