Ici et ailleurs : here & elsewhere * de Raymond Federman

27.09
2005

« c’est un endroit étrange où nous aurions préféré ne pas aller mais il est trop tard »

Ici et ailleurs : here & elsewhere / Raymond Federman.

Future concentration / Raymond Federman.

Ce grand écrivain américain fait résonner son bilinguisme jusque dans sa poésie, car, nous dit-il, deux langues parlent en lui, se chevauchent, l’anglais puis le français. Le premier opuscule perd la fluidité de sa forme dans le second recueil de poèmes où il réapparaît. Ici pas d’effet de style ni de langage ampoulé. Comme cette « grande rivière de la vie » que Raymond Federman nous fait descendre, ses poèmes coulent, évoquant sa hantise de la vieillesse et de la mort, ses souvenirs de restriction et de persécution nazie, que seuls illuminent quelques vers sur la tendresse de sa mère : « et si nous devions mourir comme ça tout à coup en attendant avant que le moment ne vienne le désir gaspillé en mots les mains se touchant à peine », achevant son premier recueil par cet aphorisme : « ce n’est pas la mort qui nous effraie c’est la peur de la mort. » et le second par celui-ci : « c’est un endroit étrange où nous aurions préféré ne pas aller mais il est trop tard. »

FEDERMAN, Raymond. – Ici et ailleurs : here & elsewhere. – Marseille : éditions le mot et le reste. – 37 p.. – 21*15 cm.. – ISBN : 2-915378-03-7 : 8 €. FEDERMAN, Raymond. – Future concentration. – Marseille : éditions le mot et le reste. – 91 p.. – 21*15 cm.. – ISBN : 2-915378-02-9 : 13 €.
Service de presse
Voir le commentaire sur l’ancien blog
Partagez

Tags: ,

Laisser un commentaire