Gueule noire de Lelis & Ozanam

17.09
2015

 

cop. Casterman

cop. Casterman

Arrive le jour où Marcel, fils de mineur, doit à son tour descendre à la fosse. Mais lui ne rêve que de partir à Paris dans l’espoir de sortir de sa condition de forçat. Il saisit sa chance lors d’un coup de grisou qui tue son père, laissant sur place son premier amour. Mais à Paris, il n’y a que du travail de bête de somme qui l’attend, ou les forfaits d’un groupe de révolutionnaires…

Peut-on échapper à sa condition de gueule noire dans la France du début du 20e siècle ? C’est ce que vous découvrirez en lisant cette bande dessinée sur la condition ouvrière en France à cette époque. Le dessin comme le scénario sont noirs de chez noir : on touche le fond du puits de la mine ici !

n.b. : Etant moi-même petite-fille de mineurs, du bassin minier du Pas-de-Calais, je connais bien les conditions de travail des mineurs au 20e siècle. J’ai d’ailleurs écrit un roman sur le même sujet. Il m’est donc très difficile de rester objective à propos de cette lecture dont la noirceur me laisse très partagée.

Antoine Ozanam, Lelis

Gueule noire

Casterman (Univers d’auteurs, 2015)

100 p. : ill. n.b.

EAN 13 9782203043589 : 18 €

Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire