Gatsby le magnifique

11.06
2013

gatsby-le-magnifique

Mardi cinéma

C’est la cinquième adaptation cinématographique du roman Gatsby le Magnifique (The Great Gatsby) de l’écrivain américain Francis Scott Fitzgerald, publié en 1925.

Après avoir co-écrit pour le réalisateur australien Baz Luhrmann les scripts de Roméo + Juliette sorti en 1996, Moulin Rouge ! en 2001, inspiré en partie par La Dame aux camélias de Dumas fils, Craig Pearce s’est attaché cette fois à l’adaptation d’un grand classique, une adaptation fidèle du roman original, et servie par l’interprétation de Leonardi Di Caprio :

Proche de la trentaine, Nick Carraway choisit de venir travailler dans la finance à New York, ville effervescente. Il emménage alors dans une petite maison à West Egg, cachée par l’immensité du château de Gatsby, où sont données de fastueuses réceptions. Il peut voir de chez lui les palais d’en face, à East Egg, parmi lesquels celui du milliardaire Tom Buchanan qu’a épousé une cousine éloignée, Daisy, et chez qui il va dîner. Lorsqu’il fait enfin la connaissance du mystérieux Jay Gatsby, il accepte de lui rendre le service qu’il lui demande… celui d’inviter au thé sa cousine Daisy, dont il est follement épris, chez lui.

J'ai beaucoup aimé

J’ai beaucoup aimé

Craig Pearce et Baz Luhrmann ont cru bon d‘ajouter au synopsis ce récit encadrant d’un Nick Carraway, en pleine cure de repos thérapeutique, racontant toute l’histoire. Tout à fait superflu à mon sens. Une voix off utilisée avec parcimonie aurait suffi. Mais ils ont choisi de passer outre le véritable dénouement du roman : la rencontre du père de Gatsby, de l’homme aux yeux de hibou, l’explication avec Jordan puis avec Tom… ce qui à vrai dire aurait un peu cassé l’émotion finale. Excellent choix. Un drame sentimental magnifique, où la classe sociale, plus que l’argent encore, triomphe de l’amour.

 

Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire