Fables amères de Chabouté (2010)

24.11
2010

De tout petits riens : une grasse matinée le dimanche, le passage en caisse d’un supermarché, un chat entre deux pseudonymes souffrant d’une même solitude, un immigré qui balaie un trottoir parisien, un couple qui hésite sur la couleur à poser sur les murs de leur appartement alors qu’en bas de leur immeuble dort un sans-abri, un pianiste payé pour mettre un fond sonore derrière les conversations des clients d’un restaurant…

Onze histoires indépendants. Onze anecdotes de la vie quotidienne, où, dans le non-dit de ces quelques pages, se glisse chaque fois l’amertume, née de l’indifférence ou de l’incompréhension de ces personnes qui se côtoient pourtant. Certaines frappent plus l’esprit que d’autres, celles de la caissière en deuil, des deux voisins n’étant capables d’un vrai dialogue que sur Internet, de la vieille dame regardant passer le jeune corps qu’elle n’a plus, ou de la fillette Nahema, reconduite à la frontière par charter.  Peu de dialogues sur ces belles planches en noir et blanc où tout est dit. Il suffit de les regarder…. puis, après avoir refermé cette bande dessinée, d’ouvrir les yeux autour de soi.

 

Fables amères : de tout petits riens / Chabouté. – Grenoble : Vents d’Ouest, 2010. -102 p. : ill., couv. ill. ; 25 cm. - ISBN 978-2-7493-0509-7 (rel.) : 12 €.

Cadeau de Claire & Jonas.
Partagez

Tags: , , ,

Laisser un commentaire