Evaluer un scénario d’Yves Lavandier

15.12
2014

 

cop. Le clown et l'enfant

cop. Le clown et l’enfant

Après avoir démonté une petite dizaine d’idées fausses (« le cinéma est avant tout un art de l’image », « La mise en scène en dit plus que le scénario. », « Le dialogue doit être réduit au strict minimum. »), Yves Lavandier met en garde les futurs lecteurs de scénarios : à la première lecture, il faut noter les émotions ressenties, et seulement après, en deuxième lecture, proposer une analyse en établissant des diagnostics généraux, liés au sens, au conflit et aux obstacles, à l’unité, au protagoniste, à la caractérisation, à la structure, à la préparation, à l’ironie dramatique ou encore à l’activité, aux dialogues et aux effets. Et surtout, surtout, toujours considérer le scénario comme un travail en cours, ne pas le comparer à un film, à une œuvre achevée. Au final, il faut d’abord utiliser le « je » et pas le « on » car notre avis n’est pas celui de l’humanité, ensuite dire ce qui plaît dans le travail de l’auteur, ce que beaucoup ont tendance à oublier,  car « si les commentaires critiques ouvrent des pistes de réécriture, les commentaires positifs fournissent l’énergie nécessaire à cette réécriture » !

La meilleure formation à la lecture de scénario, conclut Yves Lavandier, ce n’est pas de se contenter de ce livre, c’est encore de participer à un atelier d’écriture. Bien vu !

 

Partagez

Tags: ,

Laisser un commentaire