Prof-doc

15.06
2013

Tiens, c’est quoi un professeur-documentaliste ? Autoportrait :

1. Le professeur-documentaliste assure, dans le centre dont il a la responsabilité, une initiation et une formation des élèves à la recherche documentaire

Il organise, à cette fin, au début de chaque année scolaire, une présentation du centre de nature à instaurer entre les professeurs, les élèves et lui-même, un dialogue permanent sur les ressources disponibles, les modalités de leur classement et les méthodes de recherche documentaire.

A l’intention des nouveaux élèves et en liaison avec les professeurs, les personnels d’éducation, les chefs de travaux, les assistants, il organise un cycle d’initiation à l’utilisation des ressources du centre.

Il prend, par ailleurs, toutes initiatives opportunes pour amener progressivement les élèves à :

  • se repérer dans le C.D.I. et connaître ses ressources et les différents types de documents ;
  • définir un objectif de recherche et identifier les mots clés correspondants ;
  • utiliser les instruments de recherche de l’information (dictionnaires, encyclopédies, tables des matières, index, systèmes de classement, fichiers informatisés comme BCDI et PMB, moteurs de recherche, métamoteurs,…) ;
  • sélectionner des documents pertinents en fonction des objectifs de recherche, sélectionner des pages de sites pertinentes dans les pages de résultats ;
  • comprendre les informations contenues dans un document (écrit, sonore, visuel) ;
  • vérifier la fiabilité et valider les informations provenant des sites consultés ;
  • prendre en note et résumer ces informations ;
  • organiser logiquement les informations recueillies en vue de la communication finale indiquée par le professeur (fiche de lecture, exposé, dossier, exposition, affiche…).

Ces activités sont organisées en fonction des possibilités matérielles du C.D.I. et selon des modalités établies en collaboration avec les professeurs : plage horaire, classe entière ou demi-groupe, durée du cycle…

2. L’action du professeur – documentaliste est toujours étroitement liée à l’activité pédagogique de l’établissement

  • Membre à part entière de l’équipe pédagogique, il participe à l’accueil des nouveaux élèves et des professeurs récemment nommés.
  • En faisant du C.D.I. grâce aux activités qu’il organise, un lieu de rencontre des différents membres de la communauté scolaire, il favorise les relations entre les disciplines.
  • Il est associé au travail des équipes pédagogiques, en particulier dans la mise en œuvre des travaux mettant en jeu une ou plusieurs disciplines, notamment les projets d’action éducative et pour les collèges, l’exploitation des thèmes transversaux, les Travaux Personnels Encadrés en 1ère et les Activités Interdisciplinaires en ST2S.
  • Il peut être appelé, à titre consultatif, aux réunions du conseil d’administration dans la mesure où il est concerné par l’ordre du jour (répartition de crédits, aménagements du C.D.I., projet pédagogique impliquant la participation du centre…).
  • Il participe à la définition et à la mise en œuvre du programme d’action prioritaire dont se dote l’établissement en fonction de sa spécificité. Ce programme inclura un projet de travail du centre définissant annuellement les actions à privilégier.
  • Il prête une particulière attention aux difficultés rencontrées par les élèves dans l’organisation et la mise en œuvre de leur travail personnel de même qu’il est associé à l’organisation des études dirigées ou de l’accompagnement personnalisé. A cet effet, il recherche des solutions qui permettent l’ouverture du centre pendant les heures de disponibilité des élèves et notamment à l’interclasse de midi.

L’action du professeur-documentaliste peut ainsi revêtir des formes variées : mise à disposition d’éléments de documentation et d’instruments nécessaires à la réalisation d’un travail individuel ou collectif, participation à la conduite d’un P.A.E., organisation de visites, de rencontres, élaboration de dossiers, préparation d’expositions. Dans tous les cas, il est amené à travailler en étroite collaboration avec les professeurs concernés.

Dans les lycées technologiques et professionnels, il prend effectivement en compte les besoins des enseignements professionnels et technologiques, au même titre que ceux des enseignements généraux. A cet effet, une collaboration étroite s’établit avec le chef de travaux, notamment pour la collecte, le classement et la mise à disposition des documents relatifs à l’information technique et professionnelle.

A l’intention des élèves en difficulté scolaire, le professeur-documentaliste organise au C.D.I., en liaison avec les professeurs et les personnels d’éducation, des actions de nature à leur apporter une aide individualisée par des travaux précis, adaptés aux problèmes qui ont été identifiés par le professeur. Cet appui doit progressivement concerner l’ensemble des disciplines, y compris scientifiques et techniques.

Le professeur-documentaliste devra ainsi faire en sorte que le centre soit un lieu de rencontres et d’échanges que les élèves fréquentent volontiers, soit pour rechercher des informations nécessaires à leur travail, soit pour le plaisir de lire et de découvrir. Il conviendra donc de veiller à ce que le fonds documentaire soit suffisamment riche et diversifié pour répondre aux besoins et aux curiosités des élèves, contribuant ainsi à réduire les inégalités face au livre et, de façon générale, aux sources d’informations.

Dans la même perspective, il favorise l’initiation des élèves à la lecture des documents graphiques et audiovisuels et à l’utilisation d’internet, en liaison avec les professeurs dans le cadre des programmes, et, le cas échéant, en relation avec le foyer socio-éducatif.

3. Le professeur-documentaliste participe à l’ouverture de l’établissement

Sous l’autorité du chef d’établissement, il prend des initiatives à la fois pour mieux faire connaître, à l’extérieur, l’établissement scolaire et pour l’ouvrir sur l’environnement local et régional, voire national et international. Cette ouverture doit permettre également de favoriser l’apprentissage de la vie collective et de la vie sociale.

A cette fin, il entretient des relations avec le Centre national de documentation pédagogique et ses services déconcentrés, la ou les municipalités concernées, les diverses bibliothèques situées à proximité, les associations culturelles, les services publics, les entreprises, afin que l’établissement scolaire, connu et apprécié, puisse bénéficier d’appuis, d’informations, documents ou livres susceptibles d’intéresser les élèves.

Chaque fois que cela est possible, il participe aux manifestations et actions ayant trait au livre ou à la lecture. Il favorise la venue d’écrivains favorisant des échanges avec les élèves.

Il est conseillé d’établir des relations avec d’autres établissements en vue d’un échange d’informations ou d’expériences et de travaux communs. Des personnels extérieurs à l’établissement, notamment des parents d’élèves, peuvent apporter une contribution, y compris en participant de façon régulière à l’activité du C.D.I.

Le professeur-documentaliste étudie et exploite les informations de la presse locale ou régionale, écrite, parlée ou télévisuelle et des médias numériques, et les met à la disposition des élèves afin de susciter leur intérêt et de faciliter une meilleure compréhension et interprétation des faits, événements et problèmes. Il propose régulièrement des ateliers d’éducation aux médias, notamment pendant la semaine de la presse à l’école.

Il recherche, par ailleurs, tous documents relatifs aux informations culturelles, économiques, technologiques, professionnelles et de loisir de la région afin de les mettre à la disposition des élèves et des professeurs.

Il peut, en outre, participer à l’organisation, en relation avec les enseignants, de visites, de sorties culturelles et faciliter la venue de conférenciers ou d’intervenants.

Les relations du professeur-documentaliste avec l’extérieur impliquent à cet égard un aménagement des conditions d’exercice de ses fonctions qui lui permette de prendre les contacts nécessaires et de rechercher la documentation.

4. Le professeur-documentaliste est responsable du centre de ressources documentaires multimédia

Sa mission consiste d’abord à veiller au bon fonctionnement d’un centre de ressources documentaires qu’il met à la disposition des utilisateurs.

Il assure la responsabilité du fonds documentaire, de son enrichissement, de son organisation, de son classement et de son exploitation en faisant appel aux normes et aux techniques répertoriées de documentation, qu’il s’agisse de livres, de documents, de photographies, de diapositives, de films ou de bandes sonores.

Il contribue à son enrichissement en s’appuyant notamment sur les indications que lui donnent les professeurs de chaque discipline.

Il veille à faire assurer l’entretien des appareils placés sous sa responsabilité.

Il met à la disposition des élèves et des professeurs la documentation relative à l’information scolaire et professionnelle et l’insertion dans la vie active, les tâches spécifiques d’information et d’orientation devant cependant être assurées par les professeurs et le conseiller d’orientation.

Il apporte l’aide de ses compétences techniques aux responsables du foyer socio-éducatif et aux professeurs chargés du prêt des manuels scolaires.

Le professeur-documentaliste exerce un rôle important au sein de l’établissement. Il assure l’accueil des élèves au C.D.I. et leur initiation aux techniques de documentation, entretient avec les professeurs et personnels d’éducation une coopération pédagogique suivie qui lui permet d’apporter aux élèves une aide adaptée. Il apporte, dans les domaines de sa compétence, une assistance technique à l’organisation par l’établissement de certaines activités et contribue à son ouverture sur le monde extérieur.

 

 

Partagez

Laisser un commentaire