Mots-clefs ‘Xavier Coste’

Rimbaud l’indésirable de Xavier Coste

22.05
2013
cop. Casterman

cop. Casterman

Le mercredi, c’est bande dessinée

Rimbaud l’indésirable : le titre en dit long sur le point de vue adopté de cette biographie, scindée en trois parties. Le jeune Rimbaud, dont le professeur a repéré le talent, brûle de rejoindre à Paris les cercles littéraires. Quand à sa seconde tentative, il y est introduit par Verlaine, il apparaît aux yeux de tous comme étant antipathique car grossier, alors même que ses poèmes les stupéfient. Seul Verlaine l’aime au point de tout abandonner pour lui, jusqu’au jour où il ne peut plus supporter ses critiques humiliantes. Après leur rupture, Rimbaud part pour l’Afrique…

Après avoir, l’an dernier, brossé le portrait du sulfureux Egon Schiele, dont on reconnaît sans peine le modelé au trait, avec parfois des effets de silhouettes, Xavier Coste se penche ici sur l’histoire plus ou moins connue de l’un des poètes les plus lus au monde, Rimbaud : son talent et sa fureur de créer le brûlèrent de l’intérieur, le rendant méprisant envers tous ceux qui n’en avaient pas ou peu. Le découpage de Xavier Coste lui permet de rajouter du sens à cette vie brève et tragique, de gagner en intensité par le biais par exemple de planches muettes, d’une mise en exergue en pleine page d’un poème déclamé, du drame de sa toute fin de vie. Une excellente biographie qui colle à l’actualité, si l’on peut dire, puisque l’on se souvient de sa liaison amoureuse avec Verlaine.

J'ai beaucoup aimé

J’ai beaucoup aimé

COSTE, Xavier. – Rimbaud l’indésirable. – Casterman, 2013. – 119 p. : ill. en coul. ; 24*32 cm. – (coll. Univers d’auteurs). – EAN13 9782203066465 : 22,50 euros.

Reçu en service de presse

Egon Schiele de Xavier Coste

23.05
2012

cop. Casterman

Claquant avec insolence la porte de l’académie des Beaux-Arts de Vienne, Egon Schiele ne daigne écouter les conseils que d’un seul, et non des moindres : Gustav Klimt. Nonobstant, alors que son penchant immodéré pour la gente féminine se reflète sur ses toiles, jugées pornographiques, il passe outre son avis et fait poser une mineure nue…

Brèves furent la vie tout comme la carrière de ce grand peintre de la Sécession viennoise, Egon Schiele (1890-1929). Autant féru de bande dessinée que de peinture, Xavier Coste a choisi de brosser le portrait biographique de cet artiste égoïste, ombrageux et sulfureux pour son premier album. Le choix des couleurs ocres et les traits anguleux de ses personnages semblent on ne peut plus appropriés au destin du peintre et à ses toiles qui choquèrent à l’époque non seulement pour leur caractère pornographique mais aussi pour l’absence relative de la notion de beau dans les nus perçus par cet écorché vif.

Un auteur à suivre…

COSTE, Xavier. – Egon Schiele. – Casterman, 2012. – 66 p. : ill. en coul. ; 24*32 cm. – (coll. Univers d’auteurs). – EAN13 9782203047785 : 18 euros.