Mots-clefs ‘Juanjo Guarnido’

Blacksad : l’Enfer, le silence * de Juan Diaz Canales et Juanjo Guarnido (2010)

12.10
2010

Tome 4 de la série Blacksad

Scénario de Juan Diaz Canales

Dessin et couleur : Juanjo Guarnido

A la Nouvelle-Orléans, notre chat-détective est engagé par un vieux producteur, un bouc nommé Faust, soigné par une espèce de guenon vaudou, pour retrouver un pianiste drogué, qu’il considère comme son fils…

Cinq ans après le troisième tome, voici enfin le nouveau Blacksad : une superbe couverture bleue, un scénario sombre mené par un chat-détective, une atmosphère digne des polars américains style La Moisson rouge de Dashiel Hammett, des couleurs aux tonalités ocres sur lesquelles tranche le bleu du pianiste et la variété éclatante du carnaval, des personnages magnifiques. Mais… Il y a un « mais » : l’histoire, non dénuée d’intérêt, ne m’a pourtant pas captivée.

Un site consacré à la série Blacksad, avec l’interview des auteurs,  ici.

Dargaud, 2010. – 56 p. : ill. en coul. ; 32 cm. – ISBN 978-2-2205-06313-4

Blacksad : Ame rouge * de J. Diaz Canales et de J. Guarnido (2005)

03.01
2006

Tome 3

Pour subvenir à ses besoins, Blacksad travaille comme garde du corps d’un joueur fortuné à Las Vegas. Il assiste un soir à une conférence à propos de l’énergie atomique, donnée par son vieil ami Otto Lieber. Celui-ci fait partie d’un cercle d’intellectuels dont les idées politiques sont peu appréciées en cette période de maccarthysme. Blacksad va pourtant commencer à fréquenter ces derniers, car parmi eux une jeune femme écrivain l’attire énormément…

Au premier coup d’oeil, le concept est intelligent : ce n’est plus l’habit qui fait le moine, mais l’animal par lequel Juanjo Guarnido identifie chaque personnage. A la lecture, ensuite, le contexte historique et politique est extrêmement intéressant : nous nageons en plein maccarthysme, à la pleine époque de la chasse aux sorcières aux Etats-Unis. Le héros de la série est ainsi amené à fréquenter les artistes et intellectuels de cette période. Le scénario du polar n’est pas bien palpitant, même s’il joue avec subtilité sur les clichés du genre (le héros éternel célibataire) mais le reste vaut le détour. A suivre…

DIAZ CANALES, Juan, GUARNIDO, Juanjo. - Blacksad : Âme rouge. / trad. par Anne-Marie Ruiz. – Dargaud, 2005. – 56 p. : ill. en coul. – (Blacksad ; 3).
Un cadeau de Noël offert par Nat.