Categorie ‘Histoire

Révolution 1. Liberté de Grouazel et Locard

25.03
2020

 

cop. Actes sud

cop. Actes sud

 

La Révolution française ! Elle a marqué les esprits et l’Histoire, mais qu’avons-nous retenu de nos leçons si ce n’est qu’elle est symbolisée par la prise de la Bastille ?
Florent Grouazel et Younn Locard se sont magistralement documenté pour mener à bien cette formidable fresque héroïque qui comptabilisera avec ces trois tomes mille pages. Les différents personnages permettent de côtoyer tantôt les pauvres, les laissez pour compte, tantôt la Fronde, tantôt les royalistes. Et les dessins, ah les dessins, ce sont de pures merveilles de finesse et de précision !
Pas étonnant que cet album ait été récompensé par le Fauve d’or à Angoulême. C’est un bijou !

 

GROUAZEL, Florent, LOCARD, Younn
Révolution : 1. Liberté
Actes sud – l’an 2, 2019
327 p. : ill. en coul. ; 29*22 cm.
EAN13 9782330117375 : 26 €

Seules à Berlin de Nicolas Juncker

24.03
2020
cop. casterman

cop. casterman

 

20 avril 1945. Ingrid relate dans son journal son séjour dans une cave avec les autres habitants de l’immeuble, dans l’attente de l’arrivée de l’armée russe.

30 avril 1945. Eugeniya, âgée de 19 ans, interprète à l’armée, retrouve avec ses confrères le corps calciné de Goebbels puis celui d’Hitler. L’un de ses supérieurs lui demande de l’aider à le voler pour s’en octroyer la découverte, un autre de veiller sur la femme allemande que s’est approprié un officier, ce qu’Ingrid a trouvé comme seule solution pour cesser d’être violée par la plupart des soldats russes. Toutes deux partagent alors la même chambre, le même lit. Eugeniya laisse Ingrid lire son journal, et espère que celle-ci lui donnera un jour le sien à lire…

De cette promiscuité subie entre deux ennemies va naître un début de compréhension des outrages subis de l’allemande par les russes, voire un début d’amitié. Cette histoire saisissante nous plonge immédiatement dans la chute de Berlin au travers du regard de femmes de camps ennemis, et nous montre leurs conditions de survie et d’existence en temps de guerre. Le dessin, original, parait tantôt presque naïf, efface les bouches, les sourires, tantôt très fin. La couleur illumine les deux seules éclaircies de joie ou d’espoir. Un album très réussi.

 

JUNCKER, Nicolas

Seules à Berlin

Casterman, 2020

197 p. : ill. en coul. ; 29*22 cm.

EAN13 9782203168527 : 25 €

Louise Michel : la Vierge rouge de M. & B. Talbot

23.11
2016
cop. Vuibert

cop. Vuibert

La biographie de Louise Michel m’est pour le moins familière, m’étant intéressée de près à cette figure féministe et anarchiste de la Commune, au point de vouloir en écrire le biopic. Le même mois où je découvre que La Danseuse, biopic de Loïe Fuller sur lequel je travaillais, était portée au grand écran, j’aperçois donc cette bande dessinée publiée en dehors du circuit des grands éditeurs, fruit du travail d’un couple de britanniques. C’est ce qu’on appelle l’herbe coupée sous le pied, par deux fois.

Priorité a été donnée ici à son action pendant la Commune, et à son parti pris contre les injustices sociales partout où elle va, à Paris comme en Guyane. Coup de projecteur pertinent, mais qui ne met du coup pas en lumière toutes ses autres activités du quotidien, d’éducation et de transmission notamment. De même, le dessin de Monique est simplifié à l’extrême : pourquoi ? Choix a également été fait de faire ressortir le rouge du noir et blanc, qui éclate parfois sur les planches. Bref j’ai bien aimé mais regretté que le scénario ne nous semble qu’effleurer le personnage, comme s’il restait à distance, sans vraiment lui donner corps, nous le faire connaître, nous faire entrer en lui en nous faisant partager ses émotions et sa vie.

Le cabaret des muses : tome 3 de Gradimir Smudja

04.05
2016
cop. Delcourt

cop. Delcourt

Sur demande du Moulin rouge, le Bordel des muses devient avec ce troisième volet le Cabaret des muses.

Si l’album tient ses promesses graphiques, avec des cases imitant les plus grands peintres, l’histoire en revanche est passablement tirée par les chevaux / cheveux… Et la chute de Darling, la jument, ne laisse pas de songer à celle de la belle Mimi.

Olympe de Gouges de Catel & Bocquet

28.12
2015
cop. Casterman écritures

cop. Casterman écritures

 

Fruit de l’amour défendu entre « un noble et une roturière », Marie Gouzes aime lire et écrire, et, libérée des liens d’un mariage de raison par un veuvage précoce, elle décide d’élever seule son fils et de se faire appeler Olympe de Gouges. Côtoyant quelques grands noms de la littérature et de la révolution, grande amie de Louis-Sébastien Mercier, amante de Jacques Biétric de Rozières, Olympe de Gouges commence par défendre les droits des noirs, notamment à travers une pièce de théâtre, avant de rédiger la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne, en 1791. Ses attaques virulentes par voie d’affichage du nouveau régime de la Terreur l’amènent droit à la guillotine.

Connaissant la biographie d’Olympe de Gouges dans ses grandes lignes, j’étais curieuse de voir de quelle manière elle serait traitée… De façon linéaire, chronologique, très (trop) détaillée sûrement (plus de 400 pages) avec chronologie et galerie de portraits célèbres en fin d’ouvrage. Un travail très sérieux donc, mais un récit qui aurait pu gagner en densité et en intensité en se concentrant sur les étapes majeures de son parcours de citoyenne soucieuse des droits de chacun.

 

Che Guevara d’Alain Foix

13.07
2015
cop. Folio

cop. Folio

Etudiant argentin en médecine, grand admirateur des Damnés de la terrede Fanon, Ernesto Che Guevara rejoint les rangs de Fidel Castro, renverse avec lui Fulgencio Batista, devient procureur du tribunal révolutionnaire, occupe quelques postes politiques avant d’être assassiné par l’armée bolivienne.

Alain Foix commence par prendre le parti d’un va-et-vient entre sa fonction de procureur et le cours des événements passés. Loin de l’aventure héroïque, il nous révèle la réalité d’une révolution sur le terrain : ses traîtres et ses « bleus », sa peine de mort pour insubordination, désertion et défaitisme. Une révolution qui passe aussi par les médias pour convaincre les esprits : il nous fait revivre par exemple la mise ne scène épique de Castro pour blufer le journaliste du New York Times, alors que l’armée révolutionnaire ne comptait que dix-huit combattants, et dont l’article fit grand bruit pour contrer « ces gringos (qui sinon) ne vont pas tarder à concocter un prétexte, toujours le même d’ailleurs : la défense de la liberté dans le monde et de la démocratie avec son corollaire, la lutte contre les communistes. » « Calomnions, calomnions, il en restera toujours quelque chose », disait Beaumarchais… Ces mêmes gringos qui ont aidé en Amérique latine « à installer une dictature de la pire espèce, où cohabitent néonazis, ex-nazis et fascistes sauvés de la Seconde Guerre Mondiale. » Pour ce faire, Castro utilise la même arme qu’eux…

Une icône rendue à son humanité par le biais de cette biographie qui se lit comme un roman historique.

FOIX, Alain

Che Guevara

Gallimard (Folio biographies, 122 ; 2015)

353 p. ; 13 x 19 cm

EAN13 978207045592 : 9 €

 

La Grèce

11.02
2015

cop. Casterman

Ce nouveau voyage d’Alix en Grèce réunit en un seul volume en grand format deux tomes publiés il y a une douzaine d’années. Athènes, Olympie, Delphes, Corinthe, Eleusis, Epidaure, Sparte, Mycènes, Pylos, La Crète et Cnossos, Délos, Lindos, Rhodes, Troie, Pergame, Halicarnasse, Priène, Sélinonte… cet ouvrage documentaire fait revivre par ses dessins ces sites grandioses pour notre plus grand plaisir.

DE BROCHE, Pierre, MARTIN, Jacques
La Grèce
Casterman, 2014 (Les Voyages d’Alix)
64 p. : ill. en coul. ; 24*32 cm
EAN13 9782203085848 : 12,90 €