Categorie ‘Architecture

New York New York de Richard Berneholtz

30.12
2006

cop. Mazenod

New York New York est un vrai plaisir des yeux, les photographies s’étalant souvent sur 30*90 cm ou sur 180 cm, occupant la double page, parfois même un panorama englobant Manhattan d’une pointe à la Statue de la Liberté sur quatre pages dépliantes ! C’est un architecte new-yorkais de souche qui nous fait découvrir celle qui, sans jamais avoir été une capitale, semble avoir été au cours du siècle dernier celle du monde. Des contre-plongées du bas des gratte-ciel aux plongées du haut de ces derniers, Richard Berenholtz nous régale des plus belles photographies que l’on puisse faire, pour nous faire découvrir cette ville de la verticalité.  Pour autant, il s’arrête également sur de multiples détails architecturaux qui ne sont pas sans rappeler le patrimoine européen (horloges, gargouilles, statues,…), et qui nous permettent d’examiner le sommet art-déco de gratte-ciel célèbres de plus près. Il aime aussi à entrer dans les célèbres musées (le MET, le Guggenheim Museum imaginé par Frank Lloyd Wright, 1959), les gares (Grand Central Station), les halls (Chrysler Building) et les cathédrales (Riverside Church). Il nous promène au fil des saisons dans Central Park, puis le long du pont de Brooklyn.

Plus aucune raison d’emporter mon appareil photo à New York, me direz-vous ? Certainement pas pour l’architecture, les lieux et édifices, en tout cas : les plus belles photos sont dans cet ouvrage. Ne restent que les photos souvenirs pour mémoriser notre silhouette devant ces monuments. Mais, même dans Time Square, dans les librairies, les pubs et delicatessen, pas âme qui vive : ni new-yorkais ni touriste pour envahir l’espace et le boucher, afin d’embrasser la vue toute entière (ce que nous ne parvenons jamais à avoir). Ainsi, il manque à ce bien bel ouvrage le regard émerveillé du touriste devant les taxis jaunes, les voitures de police, les grosses voitures américaines, les delicatessen remplis de gens dévorant leurs hamburgers, la vie enfin.

Un superbe livre d’art à s’offrir pour ces fêtes de fin d’année.

Beaucoup aimé

BERENHOLTZ, Richard. - New York New York / préf. de Kenneth T. Jackson. – Citadelles & Mazenod, octobre 2006. – 240 p. : plus de 240 photogr. en coul. ; 30*90 cm. – ISBN : 285088233X : 120 €.

L’architecture moderne d’Anne Bony

11.12
2006

cop. Larousse

Anne Bony donne une vision d’ensemble chronologique, de 1850 à début 2006, de l’architecture moderne. Elle y fait la démonstration d’une ligne fondamentale de pensée et d’action entre  les utopistes de la première moitié du 19e siècle, John Ruskin et William Morris, puis les avant-gardes, les apports des constructeurs américains, tel Frank Lloyd Wright, et notre architecture contemporaine.

Vous y trouverez des grandes figures telles que Robert Mallet-Stevens, les frères Perret, Frank O. Gehry, Gaudi, Jean Nouvel, comme les œuvres les plus remarquables : la chapelle Notre Dame du Haut à Ronchamp, le musée Gugenheim à Bilbao, l’Institut du Monde arabe, la bibliothèque Tolbiac, le musée du quai Branly,…

J’y découvre la Cité-jardin d’Ebenezer Howard (1850-1928), militant socialiste anglais, et y admire les réalisations « phares » de l’art nouveau, bien sûr : les Hôtels Solvay (1895-1900) et Tassel (1892-1893) de Victor Horta à Bruxelles, la Hill House (1902-1904) et la Glasgow School of Art (1896-1899) de Mackintosch, le Castel Béranger (1894-1898) d’Hector Guimard, immeuble de 36 appartements, situé 14, rue La Fontaine (1909-1911) et l’immeuble Jassedé, avenue de Versailles (1903-1905), la maison Battlo (1904-1907), la « Pedrera » (1905-1910), le Parc Guëll et la Segrada Familia d’Antonio Gaudi à Barcelone.

Un siècle et demi à couvrir, et ce pour le monde entier, c’est énorme : aussi l’auteur tend à y représenter majoritairement les courants européens, n’évoquant que très rapidement le reste du monde, et jamais les critiques et détracteurs de telle ou telle réalisation (la fonctionnalité de la BNF, l’art de vivre en communauté dans les immeubles conçus par Le Corbusier,…) et omet par exemple de mentionner Hundertwasser. Néanmoins, il s’agit bien d’un ouvrage de référence embrassant le patrimoine architectural de ces 150 dernières années, que l’on a tout intérêt à consulter comme point de départ, avant de se tourner vers des documentaires plus pointus.

Apprécié

BONY, Anne. – L’architecture moderne : histoire, principaux courants, grandes figures. – Larousse, 2006. – 239 p. : ill. en n.b. et coul.. – (Comprendre & reconnaître). – ISBN : 2-03-505566-0 : 27 €.

Charles R. Mackintosh de Nikolaus Pevsner

15.02
2006

30 pages narrent le contexte culturel d’émergence et l’œuvre architecturale du génie écossais Charles Rennie Mackintosh (1868-1928) à Glasgow. Suivent tous les plans de ses projets et chantiers, ainsi que les photographies des salons de thé qu’il a pu totalement créer.

Ce tout petit livre intéressera les amateurs d’architecture et permettra aux autres de connaître cette autre facette prépondérante de l’artiste, dont j’apprécie surtout le mobilier créé (chaises Argyle, Hill House,…).

Les fortifications de Saint-Malo de Céline Bonfanti

21.09
2005

C’est toute l’histoire de la ville de Saint-Malo que vous découvrez dans ce petit livre cartonné, détruite par les incendies et les guerres pour être sans cesse reconstruite. Grâce à l’image numérique, vous pourrez explorer en 3 D le fort de la Conchée tel qu’il avait dû être avant la seconde guerre mondiale. Un duo de deux supports documentaires qui se complètent judicieusement, s’appuyant sur de nombreux témoignages et documents. Ont contribué à cet ouvrage les différents conservateurs du patrimoine chargés des musées, des archives municipales, des bibliothèques municipales de Saint-Malo, le président de la Compagnie du fort de la Conchée, le Musée national de la Marine, le musée des Plans-reliefs et le service historique de l’armée de terre.

BONFANTI, Céline, et al.. - Les fortifications de Saint-Malo. – La Maison d’à côté, 2004. – 70 p. : ill. n.b. + coul. + 1 cédérom. – 2-930384-04-2 : 25 €.