Appel du pied de Risa Wataya

13.04
2008

cop. Picquier

 

Titre original :  Keritai senaka (Japon, 2003)

Traduit et publié en France en 2005

 

Depuis son entrée au lycée, Hasegawa regarde sa meilleure amie, Kinuyo, s’éloigner d’elle pour se fondre dans un autre groupe, sans un mouvement pour la rejoindre et feindre leur bonne humeur. Elle se retrouve ainsi confinée à l’intérieur de cette solitude qu’elle a tissée autour d’elle, comme un cocon qui la protègerait des autres et du monde extérieur. Dans sa classe, il y a pourtant encore plus solitaire qu’elle, un garçon, Ninagawa, qui s’intéresse brusquement à elle quand elle lui apprend avoir rencontré un jour un top model dont il est fan jusqu’à l’obsession…

Alors âgée de 19 ans, Wataya Risa est la plus jeune lauréate jamais couronnée du prix Akutagawa (le Goncourt japonais). Nul doute qu’elle se soit inspiré de sa propre adolescence pour imaginer ce journal d’une jeune fille tiraillée entre l’envie de sortir de cette solitude dans laquelle elle s’est elle-même murée et le refus de se livrer à la mascarade des groupes constitués. Son personnage va ainsi se sentir irrésistiblement attiré par l’autre « rebut » de la classe, encore plus replié sur lui-même qu’elle, partagée là encore entre le désir de le voir souffrir une bonne fois pour toutes en se sentant rejeté par ce mannequin vedette et celui de poser les lèvres sur les siennes, sans bien savoir qu’il s’agit là des premiers tourments de l’amour :

« Je veux que quelqu’un délie un à un tous les fils noirs qui sont pris dans mon coeur comme on détache un à un les cheveux pris dans un peigne, et les jette à la corbeille. » (p. 105)

Beaucoup aimé

Un petit roman d’apprentissage charmant, oscillant entre la lucidité acerbe jusqu’au malaise de l’adolescence et la sensibilité de cet âge innocent qui se découvre petit à petit.


WATAYA, Risa – Appel du pied / trad. du japonais par Patrick Honnoré. – Picquier, 2008. – 163 p.. – (Picquier poche). – ISBN 978-2-8097-0016-9 : 6 €.

Partagez

Tags: , , , ,

7 Reponses to “Appel du pied de Risa Wataya”

  1. Joëlle dit :

    Je l’avais déjà noté récemment sur un autre blog (mais je ne sais plus où) car j’ai été attirée par l’histoire et par la couverture !

  2. kathel dit :

    J’aime bien la littérature japonaise et je tombe souvent sur des romans d’apprentissage en ce moment : je note donc !

  3. Naïna dit :

    Il y a un autre « petit » roman intéressant sur la jeunesse (enfin, les plus de 20 ans) japonaise : « Vibrations » de Mari Akasaka.

  4. Marie dit :

    J’avais aussi bien aimé celui-là ! Maintenant, je cherche son second livre publié en France, « Install »…

  5. Marie dit :

    J’aurais dû préciser que je le cherche en bibliothèque ;) Ou alors j’attends qu’il sorte en poche (mais comme « Appel du pied » vient à peine de sortir en poche, je pense que ça n’est pas pour tout de suite !)

  6. Anis dit :

    Je viens d’achever ce court roman et j’ai été sensible à l’atmosphère de ce roman.

Laisser un commentaire